Au moins 20 civils seraient morts dans une frappe aérienne près de Mossoul

Au moins 20 civils seraient morts dans une frappe aérienne près de Mossoul© Alaa Al-Marjani Source: Reuters
Mossoul, photo d'archive

Les civils irakiens continuent de faire les frais de l’opération contre Daesh en Irak. Une vingtaine de personnes, dont des enfants, auraient été tuées dans le bombardement d’une ville où se terre son chef, Abou Bakr al-Baghdadi

Au moins 20 personnes sont décédées et environ 55 autres blessées dans une frappe aérienne sur un marché dans la ville d’al-Baaj, à l’ouest de Mossoul, rapporte la chaîne de télévision irakienne Rudaw citant les autorités locales. Parmi les victimes se trouvaient des enfants. Le média n'a pas précisé quels belligérants avaient effectué la frappe.

Al-Baaj, où le chef de Daesh Abou Bakr al-Baghdadi se cacherait, se trouve à 140 kilomètres de Mossoul, contrôlé depuis plus de deux ans par les terroristes de l’Etat islamique.

L’opération terrestre de libération de Mossoul a été initiée le 17 octobre par les forces gouvernementales de Bagdad, des militants chiites et des combattants kurdes Peshmerga. La coalition dirigée par les Etats-Unis, quant à elle, fournit un soutien aérien.

Lire aussi : Irak : quatre humanitaires et sept civils tués dans des tirs à Mossoul

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales