Des anarchistes grecs auraient empoisonné des produits alimentaires pour nuire à de grands groupes

Des anarchistes grecs auraient empoisonné des produits alimentaires pour nuire à de grands groupes Source: Reuters
Par précaution, les entreprises visées ont décidé de retirer de la vente les produits concernés

Un groupe anarchiste grec a affirmé avoir empoisonné des aliments et des boissons de grande consommation, provoquant le 20 décembre leur rappel par les quatre grands groupes visés, en pleine période des fêtes.

Bluff ou réelle menace ? Quoi qu’il en soit, le collectif anarchiste «Nemesis verte» a créé une sacrée pagaille. Par le biais d’un message publié sur le site d’extrême gauche Indymedia, il a affirmé avoir empoisonné plus de cent packs de lait, sodas et sauces, pour «saboter» financièrement trois multinationales, Coca-cola, Nestlé, Unilever, et le grand groupe grec laitier Delta.  

Dans un communiqué commun, les entreprises étrangères visées ont annoncé le retrait immédiat «à titre préventif» des produits cités par le groupe.

Le local Delta, la moins puissante des sociétés ciblées, a pris la même mesure et a déploré les dommages ainsi infligés aux producteurs «et au final à toute la société grecque» en pleine crise économique.

Investigation en cours

L'enquête sur l'affaire a été confiée aux services antiterroristes, preuve que les autorités prennent la situation très au sérieux. Les auteurs de la revendication anarchiste ont affirmé avoir injecté dans ces produits de la javel et de l'acide chlorhydrique et se préparer à les remettre en circulation entre le 22 décembre et le 5 janvier.

Lire aussi : Grèce : jet de grenade sur l'ambassade de France, un policier blessé

L’action qui vise à infliger un «dommage financier» aux groupes ciblés n’est pas une première. «Nemesis verte» avait déjà revendiqué une telle action en 2013, contraignant deux multinationales à procéder à des retraits de produits.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales