La sécurité des transports des Etats-Unis n’a pas pu identifier 73 employés liés au terrorisme

L'aéroport aux Etats-Unis © Kevork Djansezian Source: Reuters
L'aéroport aux Etats-Unis

L’Agence américaine de sécurité des transports n’a pas réussi à identifier 73 de ses employés d’aéroports dont les noms figurent sur une liste officielle de terroristes, selon les résultats de l’inspection du Département de la sécurité intérieure.

Le Département américain de la sécurité intérieure a découvert lors d’un test que l’agence américaine de sécurité des transports dont dépendent les employés d’aéroport n’était pas parvenue à identifier 73 individus dont le nom figurait pourtant sur un document gouvernemental officiel recensant les terroristes. Il s’agissait de passer au crible d’une base de donnée de terroriste recensés les plus de 900 000 personnes qui travaillent dans le secteur de l’aviation aux Etats-Unis.

Compte tenu de la façon dont les résultats de ce tests ont été rédigés, il est difficile de savoir de quels type de travailleurs il s’agit et quels sont les accès dont ils disposent mais l’agence américaine de sécurité des transports a reconnu que «ces personnes avaient pu accéder à des zones d’aéroports sécurisées même si elles représentent une menace potentielle pour la sécurité des transports».

«L’agence n’a pas pu identifier ces individus lors du test car elle ne dispose pas de la totalité des catégories de terroristes» établies par les autorités, précise le rapport.

Ce n'est pas la première fois que l’Agence de sécurité des transports procède à des contrôles dans les aéroports. A l’aéroport de Newark, dans le New Jersey en 2003, un de ces agents avait passé l’ensemble des contrôles de sécurité avec une bombe factice dissimulée sur lui. A cette époque, les autorités avaient précisé que des tests seraient menés chaque semaine dans tous aéroports du pays.

«Nous savons que nos adversaires innovent et nous nous devons de pousser plus avant nos capacités pour garder un coup d'avance», avait écrit un responsable dans une note publiée en mars 2013 sur le blog de l'agence. «Nos agents rendent souvent ces tests aussi difficile que possible», avait-t-il souligné.

Le gouvernement américain a investi 540 millions de dollars pour les systèmes de scan des bagages et 11 millions de dollars dans l'entraînement des agents de sécurité.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales