Les premières images de l'attaque à l'arme à feu sur l'ambassadeur russe de Turquie (IMAGES CHOC)

Les premières images de l'attaque à l'arme à feu sur l'ambassadeur russe de Turquie (IMAGES CHOC)© Capture d'écran Twitter, @AmichaiStein1
Une photographie du tireur ayant abattu l'ambassadeur russe

Le représentant du Kremlin à Ankara, Andreï Karlov, a été abattu par un homme armé alors qu'il assistait à une exposition photographique, le 19 décembre. Des clichés et vidéos du drame ont été diffusés sur les réseaux sociaux.

La scène a été photographiée et filmée par des témoins : lundi 19 décembre, l'ambassadeur de Russie a reçu plusieurs balles lors de l'attaque d'un individu armé, alors qu'il assistait à une exposition de photographies dans la capitale turque. Le diplomate aurait succombé à ses blessures. Voici le film de l'attaque :

Attention : les images ci-dessous peuvent heurter la sensibilité

En déplacement dans le cadre de l'inauguration de l'exposition «La Russie vue par les Turcs», Andreï Karlov prononçait un discours quelques secondes avant d'être touché par plusieurs coups de feu.

A quelques mètres de lui, l'assaillant se prépare à passer à l'acte. Il s'agit d'un policier ce qui a été confirmé par le maire d'Ankara.

Le tueur brandit alors son arme avant de faire feu. Selon le journal turc Hurriyet, il aurait tiré plusieurs coups de semonce en l'air avant de viser le diplomate russe. Selon une autre source présente au moment du drame, l'assaillant aurait crié avant de faire feu: «N'oubliez pas Alep ! N'oubliez pas la Syrie ! Tant que nos [positions] ne seront pas sûres, vous ne serez pas sûrs. Seule la mort peut me faire partir d'ici ! Quiconque a une responsabilité dans ces atrocités le paiera, un par un ! Allahu Akbar !» avant de tirer, selon une autre source.

On peut ensuite voir le corps de l'ambassadeur russe gisant sur le sol. Le tireur sera quant à lui neutralisé par la police dans la foulée.



Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales