Rassemblement à Luxembourg en soutien aux accusés de LuxLeaks (PHOTOS)

Rassemblement à Luxembourg en soutien aux accusés de LuxLeaks (PHOTOS)© Twitter @Pierre_Sorlut

Plusieurs ONG ont appelé à manifester pour soutenir les accusés du procès LuxLeaks qui comparaissent pour violation du secret professionnel. En 2014, ils avaient révélé des accords d'optimisation fiscale entre le Luxembourg et des multinationales.

Alors que l'appel du procès des accusés de LuxLeaks s'ouvre ce 12 décembre à Luxembourg, leurs soutiens se mobilisent devant la cité judiciaire de la ville. Ils protestent afin d'exiger la relaxe des trois accusés, dont Antoine Deltour et Raphaël Halet, les deux représentants emblématiques de LuxLeaks.

Outre la famille et les proches des accusés, de nombreux militants ont rejoint le rassemblement à l'appel de plusieurs ONG issues de 20 pays différents. Ils veulent notamment des garanties quant au statut de lanceur d'alerte.

Plus largement, les manifestants pointent du doigt le scandale de l'évasion fiscale, dont LuxLeaks a permis de mettre à jour l'un des nombreux aspects. 

Les trois accusés du scandale comparaissent le 12 décembre en appel pour avoir organisé la fuite de documents confidentiels qui, le 5 novembre 2014, avaient mis à nu l'optimisation fiscale contestable de plusieurs grands groupes tels Ikea, Amazon, Apple, Pepsi ou Deutsche Bank.

Pour avoir soustrait à leur employeur PricewaterhouseCoopers (PwC) Luxembourg des centaines de copies d'accords fiscaux passés entre le cabinet d'audit et le fisc luxembourgeois pour le compte de grandes entreprises, Antoine Deltour et Raphaël Halet avaient écopé le 29 juin, respectivement de 12 mois de prison avec sursis et 1 500 euros d'amende, et de 9 mois avec sursis et 1 000 euros d'amende, pour «vol, violation du secret professionnel, accès frauduleux dans un système informatique et blanchiment de documents soustraits».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.