Brexit : un négociateur de l’UE veut offrir la possibilité aux Britanniques de rester européens

Brexit : un négociateur de l’UE veut offrir la possibilité aux Britanniques de rester européens© Zuma Press Source: www.globallookpress.com
Le négociateur représentant le Parlement européen sur la question du Brexit veut permettre aux Britanniques de rester européens

Alors que le calendrier pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) se précise, le négociateur Guy Verhofstadt veut offrir la chance aux Britanniques qui le souhaiteraient de conserver leur citoyenneté européenne, au cas par cas.

Guy Verhofstadt, le représentant du Parlement européen pour les négociations sur le Brexit, a indiqué au journal basé à Londres The Independent qu’il entendait discuter avec ses homologues d’un accord de «citoyenneté associée».

Concrètement, ce dernier vise à permettre aux Britanniques qui le désirent de continuer à bénéficier de la libre-circulation dans les pays de l’UE et du droit de voter aux élections du Parlement européen, après la sortie effective du Royaume-Uni.

Lancée il y a quelques mois par le député européen libéral Charles Goerens, la proposition était étudiée par le Parlement dans le cadre d'une réforme européenne sur le long-terme. Mais le processus a finalement été accéléré pour pouvoir être repris par Guy Verhofstadt dans le cadre de son mandat de négociation.

Le Belge estime d'ailleurs que cette proposition s’est «emparée de l’imagination et des espoirs» de nombreux habitants mécontents du résultat du vote sur le Brexit.

L’annonce de Guy Verhofstadt survient alors que le Parlement britannique a approuvé, le 8 décembre au soir, le projet du Premier ministre Theresa May de déclencher l’article 50, permettant au pays de sortir de l’UE, avant fin mars 2017.

Le 23 juin 2016, à l’issue d’un vote par référendum une majorité de 51,9% des Britanniques se sont prononcés en faveur du Brexit.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales