Le parti d’Angela Merkel veut revenir sur la double nationalité

Le parti d’Angela Merkel veut revenir sur la double nationalité Source: Reuters
Le parti d'Angela Merkel entame-t-il un virage à droite toute ?

La CDU de la chancelière a demandé le 7 décembre à revenir sur l'octroi automatique de la double nationalité aux enfants nés de parents étrangers en Allemagne. L’annonce intervient dans un contexte de durcissement de son discours sur l'immigration.

A un an des législatives et alors que l’Allemagne est toujours sous le choc après le viol et le meurtre d’une jeune étudiante par un réfugié afghan, le parti d’Angela Merkel a décidé de durcir à nouveau le ton concernant l’immigration.

La CDU souhaite mettre fin à la double nationalité accordée automatiquement aux enfants nés de parents étrangers sur le sol allemand. La décision controversée a néanmoins peu de chances d'aboutir rapidement à ce que la réglementation change.

En cause ? L’accord qui lie la CDU et les sociaux-démocrates du SPD au sein du gouvernement actuel. Ce que ne s’est pas privé de rappeler Volker Kauder, un haut responsable du parti de la chancelière.

Les sociaux-démocrates en colère

Le principe de la double nationalité, qui concerne essentiellement les enfants d'origine turque, avait fait l'objet d'un compromis avec les sociaux-démocrates, partenaires minoritaires de la coalition gouvernementale.

Les responsables du SPD ne se sont pas fait attendre pour réagir vivement. Le ministre de la Justice Heiko Maas a dénoncé «une déclaration de défiance à l'égard de l'immense majorité des binationaux». D’après lui, une telle mesure représenterait «un grand pas en arrière pour l'intégration».

Même au sein de la CDU, l’idée ne fait pas l'unanimité. Le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière a insisté en vain sur le fait qu'il n'était pas bon de revenir sur un compromis. D’après son analyse, il s’agit d'une gifle envoyée aux jeunes d'origine étrangère.

Une loi qui a évolué au cours des dernières années

Jusqu'en 2014, les enfants nés en Allemagne après le 1er janvier 2000 de parents étrangers mais vivant depuis au moins huit ans en Allemagne disposaient automatiquement de la double nationalité.

Lire aussi : Allemagne : quand Angela Merkel se fait applaudir par son parti durant... 11 minutes !

Cependant, ils devaient décider entre 18 et 23 ans s'ils choisissaient la nationalité allemande ou celle de leurs parents. Mais depuis décembre 2014, ils peuvent désormais conserver leurs deux passeports.

La CDU souhaite faire machine arrière et revenir au principe de «l'obligation de choix».

Le droit d’asile en ligne de mire

Lors de ce deuxième et dernier jour de leur congrès, les délégués de la CDU se sont également prononcés pour un resserrement du droit d’asile. Un catalogue de directives de 27 pages prévoit de nombreuses mesures parmi lesquelles la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux qui rejoignent Daesh.

Il prône également l'interdiction du voile intégral dans certains espaces publics, mesure reprise la veille à son compte par Angela Merkel. L’extension de la durée de séjour dans un centre de rétention pour les personnes déboutées de leur demande d'asile est également prévue de même que la baisse des prestations sociales pour les demandeurs d'asile faisant de fausses déclarations.

Ce virage à droite du parti de la chancelière intervient alors que le parti Alternative pour l'Allemagne (AfD) gagne toujours en popularité avec son discours anti-immigration assumé.

Gökay Sofuoglu, figure de la puissante communauté turque d’Allemagne a accusé la CDU de céder à la pression et juge la stratégie mauvaise : «Si les gens lors des élections ne peuvent plus faire la distinction entre la CDU et l'AfD, ils voteront pour l'AfD.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.