Daesh et le pétrole : Wikileaks publie plus de 50 000 mails personnels du gendre de Recep Erdogan

Daesh et le pétrole : Wikileaks publie plus de 50 000 mails personnels du gendre de Recep Erdogan
Berat Albayrak, ministre de l'Energie turc, le 9 octobre 2016 à Istanbul, photo ©Reuters/Murad Sezer
Suivez RT France surTelegram

L'archive publiée ce 5 décembre 2016 comprend exactement 57 934 mails de Berat Albayrak, le gendre du président turc. La correspondance met en lumière les relations troubles entre Albayrak et Daesh, à travers la compagnie pétrolière Powertrans.

La correspondance électronique Berat Albayrak, gendre de Recep Tayyip Erdogan et ministre de l'Energie, révèle ses relations intimes non seulement avec les élites turques, mais, plus embarrassant, avec l'organisation terroriste Daesh. En cause, la compagnie Powertrans, laquelle a bénéficié d'une dérogation à l'embargo imposé à toutes les autres sociétés pétrolières concernant les importations comme les exportations de pétrole en Turquie, notamment en provenance des régions sous contrôle de Daesh.

A l'apogée de son extension en 2015, l'Etat islamique contrôle une dizaine de champs de pétroles tant en Irak qu'en Syrie. Le commerce de l'or noir représente alors près d'un quart des revenus du «quasi-Etat», soit, selon les estimations entre 350 et 600 millions de dollars par an.

Les liens inavouables entre la Turquie et Daesh 

En avril 2016, après la libération du champ pétrolier de Jabisah, dans la province d'al-Hasakah (Hassaké) du Nord-Est de la Syrie, RT dévoilait dans une série de documentaires les dessous des circuits d'exportation de pétrole via la ville syrienne de Raqqa, puis via la Turquie.

Les emails piratés couvrent une période allant d'avril 2000 au 23 septembre 2016, tentative de coup d'Etat du 15 juillet 2016 comprise. La correspondance témoigne également, selon Wikileaks qui livre le lot brut, du souci de Berat Albayrak de contrôler les réseaux sociaux, notamment après le mouvement protestataire de masse de 2013, dit du «parc Gezi» et de «la place Taksim», impliquant des centaines de milliers de manifestants. 

Lire aussi : Témoignage : l’équipe de RT qui a révélé le trafic de pétrole entre la Turquie et Daesh raconte tout

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix