Des victimes indignées par un projet visant à empêcher la poursuite de Saoudiens pour le 9/11

Des victimes indignées par un projet visant à empêcher la poursuite de Saoudiens pour le 9/11© Peter Morgan Source: Reuters
Un drapeau américain flottant sur les ruines du World Trade Center

Des sénateurs républicains cherchent à modifier la loi sur le soutien au terrorisme pouvant permettre de poursuivre l'Arabie saoudite pour son implication dans les attentats du 11 septembre, causant l'ire de la principale association de victimes.

Une association représentant les familles des victimes et les survivants des attaques du 11 septembre 2001 ont accusé les sénateurs républicains John McCain et Lindsey Graham de vouloir «torpiller» la loi visant à s'attaquer aux soutiens des terroristes (JASTA), en «imposant des modifications demandées par les lobbyistes saoudiens».

«Nous avons consulté les amendements proposés et c'est une trahison absolue», a affirmé Terry Strada, président d'une association de victimes et de leurs familles. «Le président-élu a été très clair sur son soutien à la loi JATSA et il n'y a aucun risque qu'il ne soutienne ce genre de coup de couteau dans le dos des familles du 11 septembre», a-t-il ajouté.

Les deux sénateurs républicains ont proposé des changements indiquant que les poursuites ne pourraient être opérées que contre des pays connus pour financer ou soutenir le terrorisme.

«Tout ce que nous disons aux alliés des Etats-Unis, c'est que vous ne pourrez être poursuivis aux Etats-Unis pour un acte de terrorisme à moins que vous ne soyez impliqué, et la même chose s'applique à nous dans votre pays», a expliqué Lindsey Graham au Sénat le 30 novembre. Pour les deux sénateurs, ces modifications visent à protéger les intérêts des Etats-Unis.

La loi JASTA a été votée après que Barack Obama a essayé d'y apposer son veto, rejeté par une grande majorité du Congrès américain. Donald Trump avait alors qualifié la manœuvre du président de «honteuse».

Lire aussi : 11 septembre : le congrès américain rend publiques 28 pages d'informations secrètes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.