Les Pays-Bas débattent de l’interdiction du niqab et de la burqa dans les lieux publics

Les Pays-Bas débattent de l’interdiction du niqab et de la burqa dans les lieux publics© Karlheinz Schindler / dpa Source: AFP
Les Pays-Bas s'apprêtent-ils eux aussi à interdire le niqab et la burqa ?

Alors que le débat fait rage un peu partout en Europe, les députés néerlandais devraient bientôt voter sur l’interdiction du voile intégral dans des lieux publics comme les écoles, les hôpitaux et les transports en commun.

Une proposition de loi visant à interdire les tenues couvrant entièrement le visage a fait l’objet d’un débat au Parlement néerlandais le 23 novembre, après avoir été approuvée il y a plusieurs mois en Conseil des ministres. Un petit groupe de personnes vêtues d’un voile intégral était venu observer les discussions depuis la galerie publique, un balcon situé au-dessus du Parlement et prévu à cet effet.

Si Ronald Plasterk, le ministre néerlandais de l’Intérieur, a indiqué que le projet de loi n’avait pas pour objet principal la religion, il a reconnu que la question du niqab et de la burqa y prenait une place centrale. Le port d’accessoires non-religieux, comme des casques ou des masques de ski dans certains lieux publics, sont également concernés par la législation.

L’amende encourue serait de 405 euros, précise le quotidien britannique d’informations The Independent.

Un vote du Parlement devrait maintenant suivre, mais sa date n’a pas été précisée par les législateurs. Si le texte devait être accepté, il devrait encore passer devant le Sénat avant de devenir exécutoire.

Alors que des pays comme la France ou la Belgique interdisent le niqab et la burqa dans tout lieu fréquenté par le public, Ronald Plasterk a précisé que la législation néerlandaise se limiterait aux écoles, hôpitaux et transports en commun.

Dans les pays européens et ailleurs, le port public de la burqa fait l’objet de débats, amenant certains pays à l’interdire totalement, comme l’a fait la Bulgarie en septembre. Dans la ville espagnole de Barcelone, il n’est prohibé que dans certains espaces publics, tout comme en Norvège, où seules les écoles et les universités font l’objet d’une interdiction.

En France, c’est le cas du burkini, un maillot de bain islamique couvrant le corps et les cheveux, qui a retenu l’attention des débats cet été. Plusieurs communes, comme Cannes et Fréjus, avaient en effet pris des arrêtés contre le vêtement de plage polémique qui avaient ensuite été invalidés par le Conseil d'Etat. 

Lire aussi : Nekkaz défend le port du niqab en Suisse au nom du respect des libertés fondamentales

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage