Une étudiante russe de 19 ans, recrue présumée de Daesh, a été interpelée en Turquie

Varvara Karaoulova (Photo de facebook.com)
Varvara Karaoulova (Photo de facebook.com)

Varvara Karaoulova, étudiante russe de 19 ans, a été interpelée en Turquie après avoir essayé de franchir illégalement la frontière syrienne. Selon les médias locaux, Karaoulova est recrue par l’EI recherchée par six Etats différents.

«Varvara Karaoulova a été arrêté à Kilis», a rapporté une source anonyme à l’agence RIA Novosti. Elle sera bientôt «remise aux organes migratoires turcs pour être ensuite déportée vers la Russie», a fait savoir l'agence.

Le père de l’étudiante a confirmé son arrestation, ajoutant qu’il «n’a pas encore eu  la chance de lui parler». Il a cependant ajouté que, selon ses informations, sa fille était en bonne condition physique.

«C’est pour moi un choc complet d’apprendre qu’une personne qui a passé la plus grande partie de sa vie aux Etats-Unis et en Europe occidentale a pu faire un tel choix», a-t-il dit.

Le 27 mai, l’étudiante en deuxième année de culturologie à l’Université d’Etat de Moscou est sortie de chez elle pour aller en cours et n’est jamais revenue. D’après les parents de Varvara, il y a environ un an, elle a commencé à apprendre l’arabe et à s’intéresser à l’islam. Elle a même commencé à porter secrètement la bourka, en quittant son domicile en tenue ordinaire pour ensuite se changer à la première occasion, ont raconté les amis de Varvara. Ils ont également remarqué qu’elle lisait divers ouvrages sur l’islam radical pendant l’année universitaire écoulée.

Compte tenu de ces faits, le père de l’étudiante et les enquêteurs en ont conclu que Varvara a pu tomber sous l’influence de groupes djihadistes qui l’auraient incitée à partir rejoindre Daesh. «Ie suis sûr qu’il s’agit d’un travail très bien organisé de recruteurs qui ont de facto volé ma fille pour l’utiliser à leurs propres fins», a dit M. Karaoulov. «Ce n’est pas un cas isolé mais un mécanisme bien établi».

Cette version a été confirmée par le fait révélé par l’enquête que l’étudiante a fait une demande de passeport sans en informer ses parents et a pris l’avion pour Istanbul le jour de sa disparition.

Selon l’avocat de la famille de Karaoulov, il n’y a pas de confirmation que Varvara a commis un crime quelconque, mais d’après le ministère de l’Intérieur russe, si elle souhaitait effectivement rejoindre Daesh, une enquête pénale pourrait être ouverte contre elle.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales