Europe : 80 membres de Daesh prêts à passer à l’acte, selon un expert du renseignement néerlandais

Europe : 80 membres de Daesh prêts à passer à l’acte, selon un expert du renseignement néerlandais© François Guillot Source: AFP
Des militaires patrouillant aux pieds de la Tour Eiffel après les attentats du 13 novembre à Paris

Le coordinateur de la lutte antiterroriste aux Pays-Bas a tiré la sonnette d’alarme, estimant que l’organisation Daesh avait entre 60 et 80 membres répartis sur le territoire européen et prêts à y mener des attentats.

L’expert néerlandais Dick Schoof a déclaré à l’agence Associated Press que de nombreuses recrues du groupe terroriste recevaient des messages «leur demandant de ne pas venir en Syrie ou en Irak, mais de préparer des attaques en Europe». Parmi ceux-ci, entre 60 et 80 djihadistes seraient prêts à passer à l’acte, a-t-il estimé.

Si le membre du renseignement a souligné que le nombre de «combattants terroristes étrangers» en Europe n’avait pas augmenté ces six derniers mois, il a affirmé que cela ne signifiait pas pour autant que la menace potentielle de ceux qui seraient partis avait diminué.

Il a ensuite ajouté que les opérations militaires visant à chasser Daesh de Syrie et d’Irak avaient pour effet de disperser les partisans de l’organisation terroriste. Cela pourrait résulter en une augmentation du nombre de réfugiés dans les pays européens, constituant un danger pour la sécurité, selon Dick Schoof, qui a précisé : «Le risque d’attaques aux Pays-Bas est réel […] Nous avons vu 294 combattants terroristes rejoindre l’Irak et la Syrie et il y en a toujours 190 là bas. Ce qui est arrivé en France et à Bruxelles et en Allemagne pourrait nous arriver.»

Schoof n’est pas le premier à signaler que Daesh conseille à ses combattants de rester en Europe pour y mener des attaques. Le porte-parole du parquet fédéral belge Eric Van der Sypt a déclaré la même chose en octobre : «A la base, l’Etat islamique essayait de recruter des combattants pour aller en Irak et en Syrie. [Désormais], l’Etat islamique [leur] demande de rester chez eux et de semer la mort et la destruction là.»

Lire aussi : Prolongation de l’état d'urgence : «La France doit aussi être lucide sur la menace», plaide Valls

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.