La Belgique et les Pays-Bas ne veulent pas accueillir de réfugiés algériens ou marocains

La Belgique et les Pays-Bas ne veulent pas accueillir de réfugiés algériens ou marocains© Nicolas Maeterlinck Source: AFP
Des demandeurs d'asile font la queue à Bruxelles près du Fedasil, l'agence fédérale belge pour l'accueil des réfugiés
Suivez RT France surTelegram

Les autorités belges et néerlandaises envisageraient de prendre des mesures pour dissuader les demandeurs d'asiles des pays considérés comme «sûrs» de venir dans le Benelux. Les réfugiés marocains et algériens seraient particulièrement visés.

Selon l'agence de presse néerlandaise ANP, le secrétaire d’Etat à la Justice et la Sécurité des Pays-bas, Klaas Dijkhoff, a décidé de mettre un terme aux versements de primes destinées aux immigrés clandestins algériens et marocains qui acceptent de quitter volontairement les Pays-Bas. 

Selon Klaas Dijkhoff, les ressortissants de ces deux pays savent qu’ils ont peu de chances d’obtenir un titre de séjour. Pour le secrétaire d’Etat, ces «aides au départ» sont un privilège injustement concédé qui laissent à penser que les Pays-Bas sont «un grand sac plein d’argent qu’on peut venir percevoir à sa guise».

En octobre dernier, le contingent de demandeurs d’asile le plus important aux Pays-Bas était celui du Maroc, suivi par l'Algérie. Ces deux pays sont pourtant déjà considérés comme sûrs par les autorités néerlandaises.

La Belgique prévoirait également de durcir le ton face à certains demandeurs d'asile. Selon les journaux De Morgen et Het Laatste Nieuws, Theo Francken, le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, projetterait d'élargir la liste belge des pays sûrs en y ajoutant l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, le Bénin, le Sénégal et la Moldavie. 

Selon la presse, l'objectif de l'élargissement de la liste serait de réduire les chances des ressortissants de ces pays d’obtenir l’asile en Belgique. Il s'agirait également de faciliter leur rapatriement.

Lire aussi : Après Cologne, les migrants algériens et marocains bientôt placés dans les centres d'expulsion ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix