L'armée allemande aurait découvert des dizaines d'islamistes radicaux infiltrés dans ses rangs

L'armée allemande aurait découvert des dizaines d'islamistes radicaux infiltrés dans ses rangs© Fabrizio Bensch Source: Reuters

Selon Die Welt et Frankfurter Allgemeine, l'armée allemande aurait découvert des dizaines de soldats aux tendances islamistes radicales, qui ont rejoint l'armée pour une formation au combat afin de pouvoir l'utiliser pour des attaques terroristes.

Le Service allemand de contre-espionnage, le MAD, a identifié 20 soldats en service comme étant des islamistes radicaux et 60 autres ont été mis sur une liste de surveillance pour leurs points de vue extrémistes, a rapporté Die Welt le 5 novembre.

L'agence a déclaré que les infiltrés islamistes étaient particulièrement intéressés par les armes avancées, ainsi que par la formation tactique au combat qui pourraient leur être utiles lors de futures attaques terroristes sur le sol allemand ou dans d’autres pays.  

Les bureaux de recrutement militaire à travers le pays ont signalé «des demandes individuelles de candidats désireux de rejoindre la Bundeswehr [l'armée allemande] pour seulement quelques mois et qui sont explicitement intéressés par l'entraînement intensif en matière d’armes et d’équipement», a noté le MAD. 

Au cours de la «Grundausbildung», la session d’entraînement de l'armée allemande, les recrues apprennent les techniques de tir, la lecture et la topographie des cartes et les bases fondamentales de combats en milieu nature, comme la forêt par exemple, ainsi qu’en milieu urbain. Ils sont également formés à l’apport d’une aide médicale d’urgence.  

Hans-Peter Bartels, député du Parti social-démocrate (SPD) et responsable du contrôle de l'armée, avait déjà lancé un avertissement en avril 2016 : «l'islamisme n'est pas le principal problème de la Bundeswehr […], mais représente un réel danger que nous devons prendre au sérieux.»

Des plans visant à procéder à des vérifications approfondies des antécédents de tous les demandeurs ont été annoncés fin août 2016. À l'heure actuelle, seuls les membres des services qui ont déjà été enrôlés, y compris les soldats, les officiers et les sous-officiers, sont examinés. 

Le nouveau processus de sélection débutera à partir de janvier 2017, a indiqué le ministère de la Défense allemand. «Actuellement, des éléments indiquent que les cercles islamistes essayent d'insérer des soi-disant soldats pour une courte durée dans les forces armées afin qu'ils puissent recevoir une formation militaire complète», indique un document officiel obtenu par l’agence de presse allemande DPA et relayé par le quotidien Frankfurter Allgemeine.   

La proposition figurant dans ce document souligne les efforts du gouvernement allemand pour empêcher les «attaques vert-sur-bleu», autrement connues sous le nom d'«attaques d'initiés». 

Dorénavant, les recrues devront obligatoirement présenter leur dossier de police et formellement accepter de se conformer à la constitution allemande avant de s'enrôler dans l’armée.

Lire aussi : Les nationalistes allemands protestent à Dortmund contre l’islamisme radical

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage