RT rencontre les habitants d’Alep-Ouest victimes des gaz toxiques qu’auraient utilisés les rebelles

RT rencontre les habitants d’Alep-Ouest victimes des gaz toxiques qu’auraient utilisés les rebelles© capture d'écran de RT

Le correspondent de RT, Mourad Gazdiev, s’est rendu dans un hôpital d’Alep, où des victimes qui présentent toutes les mêmes symptômes sont arrivées après des tirs d'obus chimiques, attribués aux rebelles, sur des zones où se trouvaient des civils.

Au moins une personne serait morte, tandis que d’autres souffrent de graves problèmes respiratoires, semblables à ceux qui découlent d’une intoxication au chlore. «Je sentais que j’étouffais, comme si c’était à cause d’une sorte de gaz toxique.», a confié l’un des blessés.

Ce n’est pas la première fois que les rebelles utiliseraient des gaz toxiques contre des civils, en l’occurrence dans les quartiers d’Alep tenus par les forces gouvernementales. Au mois d’août dernier, une attaque chimique au nord-ouest d'Alep aurait fait une vingtaine de victimes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»