Des Marocains en colère descendent dans la rue après la mort d'un vendeur de poissons (IMAGES)

Des Marocains en colère descendent dans la rue après la mort d'un vendeur de poissons (IMAGES)© Capture d'écran Twitter, @MagaliHomo

D'impressionnantes manifestations sont en cours dans plusieurs villes marocaines après le décès d'un vendeur, broyé par une benne à ordures, alors qu'il aurait tenté de s'opposer à la destruction de sa marchandise par les autorités.

Diverses villes du royaume chérifien ont été le théâtre de manifestations dans la journée du 30 octobre. Et certaines d'entre elles se poursuivent dans la soirée.

A l'origine de ce phénomène : la mort tragique d'un vendeur de poisson dans la ville d'Al-Hoceima, au nord du pays. Le défunt, âgé d'une trentaine d'années, Mouhcine Fikri, est mort dans la soirée du 28 octobre, broyé par une benne à ordures alors qu'il tentait, apparemment, de contester la saisie et la destruction de ses produits par des agents de la ville, a rapporté l'agence AFP. Une mort, filmée sur un téléphone portable puis diffusée sur internet, suscitant un choc pour un grand nombre de Marocains.

Une première mobilisation a eu lieu dans la matinée du 30 octobre dans la ville où le drame s'est produit. Elle a pris la forme d'une marche funéraire, qui s'est conclue par l'inhumation du défunt, aux alentours de 16h (heure locale).

En fin d'après-midi, dans plusieurs villes du Maroc, des milliers de personnes sont également descendues dans la rue afin de faire entendre leur colère. Rabat, Nador, Tetouan, Casablanca, Agadir ont été concernées mais aussi...

... Tanger...

...ou encore Driouch et Oujda.

Lire aussi : Maroc : une manifestation contre la réforme des retraites réprimée par les forces de l’ordre à Rabat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.