Bruxelles s’apprête finalement à abandonner son vaste projet de réforme… des grille-pains

Bruxelles s’apprête finalement à abandonner son vaste projet de réforme… des grille-pains© Bennett Raglin
Sous ses airs inoffensifs, ce grille-pain était devenus l'un des ennemis jurés de la Commission européenne

L’UE s’apprêterait à jeter à la poubelle un projet de loi jugé «trop intrusif» visant à réduire l'impact énergétique des grille-pains et autres bouilloires. Et ce n'est pas la première fois qu'une réglementation européenne veut s'inviter chez nous...

Rassurez-vous : vos boissons chaudes et autres toasts ne craignent (presque) plus rien. En effet, selon un document de la Commission européenne consulté en exclusivité par le média américain Politico, les règles envisagées par Bruxelles pour sanctionner les appareils trop énergivores, comme les grille-pains ou les bouilloires, auraient été «jugées trop intrusives», sans pour autant receler de «grand potentiel» en matière d’économie d’énergie.

L'abandon définitif du projet devrait dès lors être officiellement prononcé à l'issue d'une réunion entre commissaires européens, le 25 octobre à Strasbourg.

Mais si la réforme des grille-pains et des bouilloires devrait être mise au frigo, d’autres appareils comme les panneaux solaires, les ascenseurs ou les sèche-mains, devraient eux bel et bien être soumis à une nouvelle réglementation d’ici 2019, afin d’augmenter leur rendement énergétique.

Chasse d’eau, concombres : quand Bruxelles s’invite chez nous

Ces projets de loi ne sont pas les premiers à toucher à des aspects de la vie de tous les jours des citoyens européens. Ainsi, en novembre 2013, la Commission avait préconisé dans un rapport d’une centaine de pages, de standardiser les chasses d’eau des différents Etats membres, recommandant une évacuation classique de 6 litres et une évacuation économique de 3 litres. Le projet n’avait pas plu aux Britanniques, qui utilisent eux 4 litres d’eau pour leur chasse économique.

Un autre exemple pour le moins insolite porte sur le poids minimal des concombres, fixé par la réglementation européenne à 180 grammes pour les spécimens cultivés en plein air et à 250 grammes pour ceux cultivés sous abri. Quant à leur longueur, elle est également prévue par la loi : au minimum 25 ou 30 centimètres, en fonction du poids. Et cela ne s’arrête pas là. «La différence de poids entre la pièce la plus lourde et la pièce la plus légère contenues dans un même paquet ne doit pas excéder 100 grammes lorsque la pièce la plus légère pèse entre 180 et 400 grammes, et 150 grammes lorsque la pièce la plus légère pèse au moins 400 grammes», précise le règlement de la Commission.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage