Les talibans affirment ne pas négocier en secret avec le gouvernement afghan

- Avec AFP

Un soldat de l'Armée Nationale Afghane (ANA) monte la garde près dans la province de Logar en Afghanistan (février 2016) Source: Reuters
Un soldat de l'Armée Nationale Afghane (ANA) monte la garde près dans la province de Logar en Afghanistan (février 2016)

Dans un communiqué publié le mercredi 19 octobre, les talibans démentent avoir rencontré en secret un responsable du gouvernement afghan au Qatar. Ce dernier a pourtant annoncé le mardi 18 octobre la reprise de pourparlers entre les belligérants.

Les talibans ont démenti mercredi 19 octobre avoir rencontré secrètement au Qatar des représentants des autorités afghanes afin de reprendre le fil de négociations de paix, suspendues depuis 2015.

«Nous démentons toute information faisant état de pourparlers et de rencontres», affirme leur porte-parole Zabihullah Moujahid dans un communiqué diffusé sur le site du mouvement.

«Les représentants de l'Emirat islamique n'ont jamais rencontré Masoom Stanekzai ni aucun autre officiel», affirme-t-il, citant nommément le patron du NDS, le service de renseignements afghans supposé avoir pris part aux réunions selon plus sources.

«Notre position sur les négociations n'a pas changé. Notre politique est tout à fait claire à ce sujet. L'Emirat Islamique d'Afghanistan appelle une nouvelle fois les médias à ne pas rapporter d'informations non vérifiées», ajoute-t-il.

Selon The Guardian, le frère du Mollah Omar aurait participé aux négociations secrètes

Un responsable du Gouvernement d'union nationale avait affirmé à l'AFP mardi 18 octobre que deux séries de réunions s'étaient tenues à Doha où les talibans, qui combattent le gouvernement afghan, maintiennent un bureau politique, confirmant une information du quotidien britannique The Guardian.

Selon les informations du Guardian, le Mollah Abdull Manan Akhund a représenté les talibans. Il s'agit du frère du fondateur et leader historique du mouvement, le Mollah Omar, décédé en 2013.

Selon la chaîne de télévision afghane Tolo, citant une source au palais présidentiel, le patron des renseignements afghans (NDS), Mohammad Masoom Stanekzai a participé aux rencontres ainsi que le Conseiller à la sécurité nationale Mohammad Hanif Atmar.

Un diplomate américain de haut rang aurait également pris part à ces réunions.

Le Pakistan avait accueilli plusieurs rounds de négociations internationales en 2015, mais l'annonce formelle de la mort du Mollah Omar en juillet de cette année-là y avait brutalement mis fin.

Les pourparlers étaient censés reprendre en février 2016. Mais l'assassinat du Mollah Mansour, successeur du Mollah Omar, dans une frappe américaine en mai 2016 au Pakistan avait mis un terme à toute tentative de rapprochement.

Lire aussi : Afghanistan : les talibans entrent dans une capitale provinciale, intenses combats

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales