L'Allemagne atteint son plus fort taux de natalité depuis 34 ans, mais reste sous les 2,1 points

Source: AFP

1,50 : un taux de natalité historique pour l'Allemagne. «Une hausse essentiellement due aux étrangères» , selon le département statistique fédéral. En effet, si le taux culmine à 1,95 chez ces dernières, il stagne à 1,43 chez les Allemandes.

C'est l'une des plus forte hausse du taux de natalité en Allemagne, d'après le département fédéral des statistiques : en 2015, on comptait 1,5 enfant par femme outre-Rhin. Il faut remonter à l'année 1982 en Allemagne de l'Ouest pour trouver un chiffre comparable, comme le note le Frankfurter Allgemeine.

Les chiffres révèlent cependant de fortes disparités. En effet, si les Länder de l'Ouest contribuent fortement à la hausse globale, Berlin enregistre une stagnation de son taux de naissance. Dans la région du Brandebourg en ex-RDA, ainsi qu'en Basse-Saxe, les naissances ont même diminué.

Autre disparité : celle liée au profil des mères. En effet, le nombre d'enfant par femme chez les Allemandes est passé de 1,42 en 2014 à 1,43 en 2015. Il s'agit là d'une hausse relativement faible, surtout lorsqu'on la compare à l'évolution du nombre d'enfants par femme n'ayant pas la nationalité allemande : celui-ci est passé de 1,89 à 1,96 sur la même période. Une augmentation presque dix fois supérieure, donc. Le rapport du département fédéral des statistiques établit d'ailleurs que «la hausse des naissances est essentiellement dû aux femmes de nationalité étrangère».

Ce revirement ne suffira pourtant pas à surmonter les défis démographiques qui attendent l'Allemagne : le taux de natalité y reste en effet toujours en-dessous du taux moyen de l'Union européenne, qui se situe autour de 1,58, et bien loin de 2,1, le seuil généralement considéré comme nécessaire pour permettre le renouvellement de la population.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales