Antonio Guterres, prochain secrétaire général de l’ONU appelle à la réconciliation russo-américaine

Antonio Guterres, prochain secrétaire général de l’ONU appelle à la réconciliation russo-américaine© Brendan McDermi Source: Reuters
Antonio Guterres et Ban Ki-moon

Antoni Guterres, élu secrétaire général de l’ONU la semaine dernière et qui entrera en fonction le 1er janvier, a promis de faire tout son possible pour que la Russie et les Etats-Unis, «les deux pays centraux» se réconcilient.

«Je serai heureux de faire tout ce que je peux pour soutenir l'augmentation de la confiance entre les Etats en général, et bien sûr entre la Russie et les Etats-Unis qui sont évidemment les deux pays centraux dans le monde actuel», a déclaré Antonio Guterres.

Le prochain secrétaire général de l’ONU, qui entrera en fonction en janvier prochain, a prononcé ce discours au lendemain de l'approbation de sa candidature par l’Assemblée générale de l’ONU. Il a reconnu qu’il ne voyait pas son rôle comme celui d'un «dirigeant du monde» mais qu’il entendait faciliter la réconciliation entre Washington et Moscou.

«J’encouragerai toujours ces deux pays à se réunir, parce que je suis absolument certain que ces si ces deux pays se réunissent, ils ont une énorme capacité pour en mobiliser d’autres afin de démontrer que les contradictions auxquelles nous faisons face peuvent être surmontées», a-t-il indiqué.

Antonio Guterres ne sait tout de même pas encore comment régler la crise syrienne. En reconnaissant qu'avec la propagation du terrorisme, elle constitue des menaces. Il s'est néanmoins engagé à faire tout ce qui était en son pouvoir pour que tous les pays impliqués dans cette crise comprennent que : «C’est la guerre dans laquelle tout le monde perd.»

Lire aussi : Bachar el-Assad : la Syrie connaît déjà l’odeur de la troisième guerre mondiale

Antonio Guterres, 67 ans, a été Premier ministre portugais entre 1995 et 2002. Il fut aussi Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés pendant dix ans et succédera, pour un mandat de cinq ans, à l'actuel secrétaire général de l’ONU, le sud-coréen Ban Ki-Moon, lorsque ce dernier quittera son poste le 31 décembre. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»