Egypte : douze membres des forces de sécurité auraient été tués par Daesh dans le Sinaï

Un checkpoint égyptien dans le Sinaï © Amir Cohen Source: Reuters
Un checkpoint égyptien dans le Sinaï

Des combattants de Daesh auraient tué 12 membres des forces de sécurité égyptiennes dans le Nord-Sinaï et en auraient blessé huit autres dans l’attaque d’un checkpoint, selon des sources médicales et de sécurité contactées par Reuters.

Avec des fusils d’assaut et des armes plus lourdes, les terroristes auraient attaqué des hommes à 40 kilomètres de la ville de Bir al-Abd, qui jusqu’à présent avait échappé aux assauts des islamistes.

En l’état, on ne sait pas si les personnes blessées dans cette attaque sont des militaires, des policiers ou des membres de forces qui y sont rattachées. On sait seulement qu’il s’agit de membres des forces de sécurité.

Lire aussi : L'armée égyptienne annonce avoir éliminé le chef de Daesh dans le Sinaï

L’insurrection islamiste dans la péninsule du Sinaï a éclaté après le renversement du président égyptien Mohamed Morsi. Ce dernier, issu de la confrérie des Frères musulmans, classée organisation terroriste par les autorités, a dû affronter d’importants mouvements de protestations populaires. Accusé d’avoir réprimé très durement ces manifestations, il a perdu le pouvoir au profit des militaires en 2013, remplacé par Adly Mansour à la tête de l’Etat égyptien.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales