Ministre allemand de l'Intérieur : les migrants sauvés en mer devraient être «ramenés en Afrique»

Migrants secourus par l'Aquarius, un navire humanitaire de SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières. Source: AFP
Migrants secourus par l'Aquarius, un navire humanitaire de SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières.

A l'occasion d'une réunion avec ses homologues européens à Luxembourg, le ministre allemand de l'intérieur Thomas de Maizière s'est exprimé sur la crise migratoire en mer Méditerranée, devenue la principale porte d'entrée des migrants vers l'Europe.

Thomas de Maizière a loué l'accord migratoire signé entre l'Union européenne et la Turquie et a plaidé pour la mise en place de pactes similaires avec l'Algérie et la Libye. 

Le ministre allemand de l'Intérieur a notamment indiqué : «Les personnes qui sont sauvées en Méditerranée devraient être ramenées dans des installations d'hébergement sûres en Afrique du nord». «Là-bas, leur besoin de protection serait vérifié et nous mettrions en place un mécanisme de réinstallation en Europe avec des quotas généreux, répartis équitablement entre pays européens», a-il ajouté. 

Selon Thomas de Maizière, il est urgent de différencier les migrants économiques des demandeurs d'asile. Selon lui, les personnes considérées comme des migrants économiques devraient quant à elles «retourner dans leur pays d'origine».

A Luxembourg, les ministres européens de l'Intérieur doivent discuter des accords migratoires que l'Union Européenne veut conclure avec certains pays africains, comme l'Ethiopie, le Niger, le Nigeria, le Mali etle Sénégal. 

La démarche de Thomas Maizière a reçu le soutien du ministre autrichien de l'Intérieur, Wolfgang Sobotka qui a indiqué : «Nous avons besoin d'un accord pour pouvoir renvoyer immédiatement les migrants vers la Libye, vers l'Algérie.»

Depuis la fermeture de la «route des Balkans» et l'accord conclu avec la Turquie, en mars 2016, le flux migratoire en Méditerranée s'est intensifié. D'après l'OIM (Office Internationale pour les Migrations), 142 000 arrivées en Italie ont été comptabilisées depuis le début de l'année. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales