Appel à protester devant l’ambassade russe : Moscou renvoie Boris Johnson à l’obligation de sécurité

Boris Johnson© Toby Melville Source: Reuters
Boris Johnson

Le Royaume-Uni doit garantir la sécurité des ambassades, a rappelé le Kremlin au chef de la diplomatie britannique Boris Johnson qui avait appelé à manifester contre la politique russe en Syrie devant l’ambassade de Russie à Londres.

«Ma collègue Maria Zakharova [porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères] a déjà commenté en détail la déclaration du ministre britannique, je voudrais seulement ajouter que le ministre britannique devrait connaître la convention britannique et les obligations de la Grande-Bretagne d’être responsable de la sécurité des missions diplomatiques russes sur son territoire», a indiqué le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, en commentant la déclaration récente du chef de la diplomatie britannique Boris Johnson.

Ce dernier s’est étonné, lors des débats au parlement britannique le 11 octobre, qu'il n'y ait pas de manifestations contre la politique russe en Syrie devant l’ambassade de Russie à Londres.

Le ministère russe a réagi avec ironie à la déclaration de l’ancien maire de Londres. «Il semblerait que Boris Johnson soit passé des mots à l'action, et qu'il ait sorti sa super arme avec laquelle il a menacé la Russie - la honte. Pour le moment, nous avons en effet tous honte pour lui», a écrit Maria Zakharova sur sa page Facebook.

L’organisation sans but lucratif britannique Stop the War qui a été appelée par Boris Johnson à sortir devant l’ambassade de Russie a refusé de tenir une telle manifestation parce que cela n’alimenterait que les mœurs «d’hystérie et de chauvinisme» contre la Russie. Le vice-président de l’organisation Chris Nineham a estimé que des politiciens et des médias avaient «organisé l'hystérie contre la Russie dans le but de la présenter comme le seul problème de la Syrie».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales