Moscou prêt à soutenir l'initiative de l'ONU et à laisser sortir d'Alep les soldats d'Al-Nosra

Sergueï Lavrov© Aleksey Nikolskyi Source: Sputnik
Sergueï Lavrov

Sergueï Lavrov a fait savoir que la Russie était prête à demander à son allié syrien de laisser sortir d’Alep les combattants de Jabat Fateh al-Cham (ex-Front Al-Nosra), avec leurs armes, selon la proposition de l’ONU.

«Si Al-Nosra décide de se retirer, avec ses armes, vers la ville d'Idleb où sont basées ses forces principales, nous serions prêts à soutenir cette solution pour sauver Alep, et nous serions également prêts à appeler le gouvernement syrien à accepter ces termes», a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. 

«Tout d’abord, ceux qui ne partiraient pas avec Al-Nosra devront clairement se distinguer, sur le papier, en signant officiellement cet engagement», a-t-il ajouté. 

«Peut être qu’alors les autorités gouvernementales et l’opposition armée seront à même de former une sorte de coopération pour assurer le maintien de l’ordre et une vie normale, afin que la population se sente en sécurité», a espéré le ministre des Affaires étrangères russe.

Le 6 octobre, l’émissaire de l’ONU en Syrie Staffan de Mistura, a mis en garde sur le fait que la partie orientale de la ville d’Alep pourrait être détruite en deux mois si les combats se poursuivaient. Il a alors demandé aux militants de Jabhat Fateh al-Cham de quitter la ville avec, au besoin, une escorte personnelle.

«Si vous vous décidez à partir, avec dignité avec vos armes, pour Idleb ou n’importe où vous voudrez aller, je suis personnellement prêt, physiquement prêt, à vous accompagner», a-t-il affirmé.

Selon les estimations des Nations unies, il y a entre 6 000 et 8 000 combattants à Alep. 

Le 22 septembre, l'Armée arabe syrienne a lancé une vaste offensive sur les quartiers est de la ville, avec l'appui aérien de son allié russe, afin de reconquérir Alep, partiellement occupée depuis 2012 par la rébellion. Le 27 septembre, l'armée a notamment repris le contrôle du quartier de Farafira

Lire aussi : Lavrov : «On doit se soucier de toute la population d'Alep, pas seulement de celle de l'est» (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales