Craignant des abus sexuels, une ville autrichienne instaure un couvre-feu pour les réfugiés mineurs

Source: Reuters

Les autorités autrichiennes ont procédé à des mesures exceptionnelles : il est dorénavant interdit aux réfugiés âgés de moins de 18 ans de quitter leur lieu de résidence après 20h dans la ville de Wels. Leur but ? Eviter les abus sexuels.

Après qu'une série d'abus sexuels perpétrés par des réfugiés mineurs avait fait la une de l'actualité de la ville autrichienne de Wels, son maire Andreas Rabl les a privés du droit de se promener dans les rues après 20h. «Ceux qui violeront le couvre-feu feront face à des sanctions strictes», a-t-il précisé dans une interview à RT.

Au début du mois de septembre, lors du festival de la bière et du vin à Wels, plus de 50 jeunes filles et femmes avaient porté plainte, accusant des réfugiés d’origine afghane d’avoir commis des abus sexuels.

L’enquête a montré que tous les crimes avaient été commis par un groupe de mineurs d’origine afghane dont l'âge variait entre 14 et 23 ans.

L’Autriche est un des pays européens qui accueille le plus grand nombre de réfugiés. En 2015, environ 95 000 demandes d’asile ont été enregistrés, 10% d’entre elles ont été déposées par des mineurs non accompagnés. 

Lire aussi : Hollande à Tours : «la France ne sera pas un pays où on trouvera des campements de migrants»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales