Menace mortelle omniprésente : RT dévoile les secrets des artificiers de Daesh à Syrte (EXCLUSIF)

Source: Reuters

Même si l’ancien bastion de l’Etat islamique en Libye, Syrte, est presque libéré, l’ombre des terroristes plane encore. En se retirant de Syrte, Daesh a semé des pièges mortels par dizaines. L’équipe de RT raconte comment les éviter.

Des faux mannequins, des obus de mortier non explosés abandonnés, des cônes routiers piégés, des retardateurs… Voici une courte liste d’objets qui auraient pu tromper la vigilance de passants ordinaires, pouvant se révéler mortels.

En battant en retraite de Syrte, les combattants de Daesh, qui sont connus pour être hautement qualifiés et astucieux, ont élaboré des engins rudimentaires capables de causer le maximum de pertes humaines.

En sillonnant Syrte, l’équipe de RT a découvert un mannequin avec le visage couvert. Les militaires libyens leur ont expliqué que si quelqu’un retirait la couverture de son visage, une bombe dissimulée en-dessous exploserait.

Un autre piège machiavélique attendait les journalistes de RT au coin de la rue. Ils ont croisé un obus de mortier non explosé au milieu de la chaussée. Instinctivement, le correspondant de RT Willliam Whiteman, a voulu le signaler pour prévenir les autres usagers de la route. Sur le trottoir gisait un colis noir près d’un cône de signalisation. Alors qu’il allait s’en emparer, un soldat libyen l’a arrêté : sous le colis dépassaient des câbles blancs reliés à une bombe.

L’ingéniosité mortelle des combattants de Daesh ne concerne pas uniquement les endroits où ils cachent leurs bombes. Vu que les troupes libyennes ont fermé toutes les voies d’approvisionnement qui mènent à la ville, les terroristes se sont mis à fabriquer leurs bombes avec ce qu’ils avaient sous la main comme des fournitures médicales ou des morceaux de munition. Les terroristes de Daesh ont même recouru à des minuteurs d’appareils ménagers pour confectionner des bombes à retardement.

«C’est la ligne de front. Ces mecs nous ont montré un kit de fabrication d’une veste explosive qu’ils ont trouvé. Il y a beaucoup de billes métalliques. Ici il y a des écrous. Ils le sanglent sur leur poitrine avec cette ceinture et quand ils la font exploser, ça se projette partout. Ces projectiles métalliques partent dans tous les sens, c’est pour cela qu’ils causent autant de victimes, c’est pourquoi ils sont si efficaces. Et voici un détonateur. Si on retire cet adhésif, la poignée se lève et l’engin explose. C’est vraiment impressionnant de voir tout ça ensemble, ça donne des frissons alors qu’on a failli en être les victimes», a rapporté Willliam Whiteman, en précisant que les troupes libyennes ont trouvé au moins cinq usines de production de bombes lors de leur dernière progression en terrain ennemi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales