Syrie : 43 morts et 45 blessés dans quatre explosions revendiquées par Daesh (VIDEO)

© Hassan Ridha / Twitter

Quatre explosions en Syrie auraient fait 43 morts. Deux d’entre elles auraient eu lieu près du port de Tartous, qui abrite une base navale russe, et les deux autres à Homs et près de Damas. L'EI a revendiqué tous les attentats.

43 personnes auraient perdu la vie et 45 autres auraient été blessées dans des attaques à la bombe qui ont secoué plusieurs régions de Syrie, selon un nouveau bilan publié par les médias d'Etat.

Une autoroute menant à Tartous aurait été la scène de deux explosions, selon l’agence de presse RIA Novosti qui cite des miliciens de la ville. Aucun autre détail n’a été, pour l'heure, communiqué.

Attention ! Les images ci-dessous peuvent heurter votre sensibilité ! 

Selon l’AFP qui cite la télévision publique syrienne, la première explosion était une voiture piégée et la deuxième aurait eu lieu quand un kamikaze a déclenché sa ceinture d’explosifs alors que des gens se précipitaient pour aider les blessés.

Des explosions auraient aussi eu lieu dans la ville de Hasakah, près de la capitale, Damas, et dans la ville de Homs. AP rapporte, citant le gouverneur de la province de Homs, qu'une voiture piégée aurait explosé à un point de contrôle de la ville, tuant deux soldats et en blessant quatre autres.

Le port de Tartous est le deuxième plus grand port de Syrie. Il a été d'abord utilisé par la marine soviétique, mais depuis son écroulement, c'est un base de ravitaillement de la marine russe, son seul dénouché maritime en Méditerrannée. Son infrastructure a été utilisée dans le cadre de l'opération antiterroriste que mène la Russie en Syrie depuis la fin du mois de septembre 2015.

Après que la Russie a décidé du retrait de la majeure partie de ses troupes de Syrie à la mi-mars 2016, les autorités russes avaient décidé de maintenir une présence militaire sur la base de Tartous, ainsi que sur la base aérienne de Khmeimim afin de pouvoir observer la façon dont les accords de cessez-le-feu étaient respectés dans le pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales