La Turquie met en demeure les Kurdes de quitter le Nord de la Syrie

Source: Reuters

Dans le cadre de l'opération «Euphrate», des centaines de «rebelles» syriens appuyés par l'aviation turque ont repris la localité de Jarablus occupée préalablement par Daesh. Mais la Turquie vise aussi à stopper l'expansion kurde à ses frontières.

Le ministre de la Défense turc, Fikri Isik, a exigé de la milice kurde YPG (Unités de protection du peuple, bras armé du Parti de l'union démocratique) qu'elle se retire de se retirer vers l'Est. Dans le cas contraire, l'armée turque passera à l'action, a-t-il menacé.

Depuis 24 août, la Turquie a envoyé ses forces spéciales et des chars pour se saisir de la ville syrienne de Jarablus, aux mains de Daesh depuis juillet 2013.

Les autorités turques veulent ainsi mettre fin à l'avancée des milices kurdes, qui opèrent aux frontières entre la Syrie et la Turquie. «Nous allons faire en sorte que le Parti de l'union démocratique ne remplace pas Daesh dans cette zone», a déclaré Fikri Isik.

L'opération militaire en territoire syrien est aussi l'occasion pour la Turquie de répondre à l'attentat commandité par l'Etat islamique à Gaziantep le 20 août dernier et qui avait fait 54 victimes.

Lire aussi : Moscou s’inquiète de l’opération turque en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales