Algérie : l'armée continue de nettoyer le secteur d'Adrar, un terroriste arrêté

L'armée algérienne continue de ratisser le secteur de la localité d'Adrar dans le Sahara algérien, à quelque 1 000 kilomètres d'Alger. Depuis 2013, les forces de sécurité algérienne sont sur la brèche, et des soldats ont été déployés aux frontières.

L'individu s'est rendu aux autorités algériennes dans la matinée. Il était en possession d'un «pistolet mitrailleur de type Kalachnikov et trois chargeurs de munitions garnis», selon tsa-algerie, qui cite une source militaire.

Le 5 août dernier, trois autres terroristes s'étaient rendus, toujours à Adrar, aux autorités militaires. Les individus étaient en possession d'armes et de munitions.

L'Armée nationale populaire algérienne (ANP) est en pleine campagne antiterroriste et tente de se prémunir contre les incursions de Daesh depuis la Libye, où l'organisation terroriste subit de nombreux revers. 

A Skikda, ville côtière du nord du pays, l'ANP avait découvert et détruit une cache de terroristes et, selon le Matin d'Algérie, deux canons de fabrication artisanale. Une grande quantité de munitions mais aussi de téléphones satellites ont été saisis à cette occasion, selon le ministère de la Défense algérien.

Depuis le début de l'année, l'ANP a appréhendé plus d'une cinquantaine de terroristes, en a abattu 99 autres.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales