Israël bombarde la Syrie après qu'un tir de mortier s'est abattu sur le plateau du Golan

Source: Reuters

Selon le porte-parole de l'armée israélienne, un tir de mortier syrien aurait frappé le plateau du Golan, territoire contesté entre la Syrie et Israël. En représailles, Tsahal aurait opéré des tirs d'artillerie sur la ville syrienne de Quneitra.

Selon le quotidien israélien Haaretz, Tsahal se serait livré à plusieurs tirs d'artillerie et à des bombardements aériens sur des cibles militaires syriennes postées près de la ville de Quneitra. Ces tirs de l'armée israélienne seraient une riposte, après qu'un tir de mortier en provenance du territoire syrien se soit écrasé sur le plateau du Golan, territoire dont la souveraineté est contestée par les deux pays.

Selon l'armée syrienne, un drone israélien aurait aussi attaqué des installations militaires dans la ville de Al Baath, près de Quneitra.

Le 25 juillet dernier, Israël avait déjà frappé le territoire syrien, là aussi après l'explosion d'un tir de mortier sur le plateau du Golan. Les tirs isolés en provenance des combats en Syrie sont fréquents dans cette région qui est partiellement occupée par Israël.

Pour mémoire, Israël et la Syrie sont toujours officiellement en guerre depuis la guerre des Six Jours qui a duré du 5 au 10 juin 1967. Depuis cette époque, l'Etat hébreu occupe 1 200 km carrés sur le plateau du Golan, alors que les quelque 510 km carrés restants sont contrôlés par Damas.

La ligne de cessez-le-feu sur le Golan était considérée comme relativement calme ces dernières années mais la situation s'est fortement déteriorée depuis 2011 et le début de la guerre civile en Syrie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales