Les USA préviennent Moscou et Damas qu’ils se défendront en cas de frappes près de leurs positions

Source: Reuters

Le général Stephen Townsend, du haut commandement des forces américaines en Syrie et en Irak, a conseillé à la Syrie et à la Russie de ne pas s’approcher des positions américaines qui, si elles «se sentaient menacés», pourraient riposter.

«Nous avons informé les Russes d’où nous en étions. Ils nous ont dit en avoir informé la partie syrienne. Je peux seulement dire que nous nous défendrons si nous nous sentons menacés», a déclaré Stephen Townsend dans un entretien téléphonique avec la chaîne américaine CNN.

Cette déclaration fait allusion aux frappes opérées par les avions syriens, qui se seraient approchés trop près des positions américaines, près de la ville d’Hassaké. Selon le porte-parole du Pentagone, Jeff Davis, les militaires américains aurait essayé de contacter l’armée syrienne, en vain. Washington a alors contacté Moscou pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’avions russes et envoyé des avions pour reconnaître à qui ces appareils appartenaient. Mais les avions syriens avaient disparu.

«Les Etats-Unis prendront toutes les mesures nécessaires», a assuré Stephen Townsend.

Malgré leurs désaccords, les côtés russe et américain se sont accordés en juillet pour transmettre l’un à l’autre les informations les plus importantes en Syrie et en Irak.

«Concernant les problématiques anti-terroristes, nous [les Russes et les Américains] comprenons la nécessité de coopérer et d’échanger nos information», a ainsi déclaré le chef des services de renseignement russe, Alexandre Botnikov.

Lire aussi : De plus en plus d’Occidentaux veulent partir combattre les terroristes de Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales