Rio 2016 : exclue des Jeux par l'IAAF, l'athlète russe Darya Klishina fait recours devant le TAS

© Dylan Martinez Source: Reuters

Darya Klishina, la sauteuse en longueur, seule athlète repêchée de l'équipe russe pour les Jeux olympiques de Rio, en a été exclue à la dernière minute. Elle a déposé un recours le 13 août devant le Tribunal arbitral du sport (TAS)

L'athlète russe Darya Klishina, qui vit et s'entraîne aux Etats-Unis a été bannie des Jeux olympiques de Rio par une décision du panel antidopage de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) alors qu'elle avait été autorisée à y participer par cette même Fédération internationale .

Dmitry Shlyakhtin, président de la fédération russe d'athlétisme a confirmé que, d'après les informations dont ils disposait, la sauteuse en longeur russe avait été bannie des compétitions d'athlétisme de Rio. «Les informations sont contradictoires mais nous avons eu la confirmation par des sources à Rio que Dasha avait été bannie à la dernière minute», a-t-il confié à l'agence Tass.

A Lausanne, le TAS a confirmé le recours de la sauteuse en longeur russe mais n'a fait aucun autre commentaire.

L'IAAF invalide sa décision de juillet

On en connait donc pas les raisons précises qui ont poussé l'IAAF à revenir sur sa décision. Toutefois, le journal russe Sovietsky Sport écrit que le 6 août dernier, lendemaimn de l'ouverture de Jeux olympiques, le panel de l'IAAF chargé des questions de dopage s'est réuni pour refaire le point sur les informations transmises par Richard McLaren, l'auteur du rapport commandé par l'Agence mondiale anti-dopage (AMA), qui a mis en évidence l'existence d'un système étatique de dopage généralisé en Russie.

A la suite de ces discussions, ce panel a décidé de revenir sur sa décision du 9 juillet dernier autorisant Daria Klishina à participer aux Jeux de Rio. Le 10 août, il a pris la décision de la suspendre après avoir entendu ses arguments et c'est le 13 août, un jour après que le panel lui a signifié les raisons de suspension, que l'athlète russe a fait recours devant le TAS.

Les raisons de la disgrâce des sportifs russes

Le scandale de dopage a fait surface en novembre dernier quand l'AMA a publié les résultats de son enquête sur les activités de la Fédération russe d’athlétisme, de l’agence russe antidopage (RUSADA) et du ministère russe des Sports. L’AMA est parvenue à la conclusion que certains responsables et athlètes russes étaient liés à un système de dopage quasi-institutionnalisé ayant cours dans le milieu de l’athlétisme en Russie. 

L’ex-responsable du laboratoire russe d'analyse des échantillons de dopage Moscou, Grigori Rodtchenkov, a déclaré au journal américain New York Times que «des dizaines d’athlètes russes lors des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, y compris 15 médaillés, faisaient partie d’un programme gouvernemental de dopage».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales