Rio 2016 : un judoka égyptien refuse de serrer la main de son adversaire israélien (VIDEO)

© Toru Hanai Source: Reuters

A l'issue de sa défaite contre son adversaire israélien, un judoka égyptien a refusé de lui serrer la main, ce qui va à l'encontre de la tradition olympique de respect et de neutralité, provoquant les huées de l'arène.

Le 12 août, le judoka israélien Or Sasson a battu son rival égyptien Islam El-Shehaby dans le premier tour du tournoi olympique dans la catégorie des plus de 100 kg à Rio. A l'issue du combat, le vainqueur a voulu serrer la main de son adversaire, comme le veut la tradition dans le judo, où les adversaires doivent faire preuve de respect et d'humilité en cas de victoire comme de défaite.

Vaincu, Islam l'Egyptien El- Shehaby est resté impassible devant le geste de son adversaire et a même reculé lorsque ce dernier lui a tendu la main.

Alors qu'il quittait le tatami, le judoka égyptien a été rappelé au centre par l'arbitre, avant d'être bruyamment hué par toute l'arène, outrée par son manque de sportivité, bafouant toutes les règles de l'éthique olympique.

Avant son combat à Rio, Islam El-Shehaby, 32 ans médaillé de bronze au championnat du monde en 2010, avait essuyé la pression de groupes islamistes extrémistes sur les réseaux sociaux. Ces derniers l'ont exhorté à se retirer du combat contre un Israélien, a indiqué Times of Israel.

Contrairement à d'autres nations musulmanes et arabes, l'Egypte n'a jamais été confrontée à ce genre d'incident par le passé. Le comité olympique égyptien avait d'ailleurs insisté pour qu'Islam El-Shehaby combatte contre son adversaire israélien en dépit des pressions.

Mais l'affront dont Or Sasson a été victime après sa victoire au premier tour ne semble pas l'avoir déstabilisé. Le judoka israélien s'est par la suite qualifié pour les quarts de finale du tournoi, s'imposant face au polonais Maciej Sarnacki au tour suivant.

Israël et l'Egypte entretiennent de véritables relations bilatérales officielles depuis l'accord de paix de Camp David en 1979. Malgré cela, l'Etat hébreu reste profondément impopulaire au sein de l'opinion publique en Egypte.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales