La ville de Manbij totalement libérée de l'Etat islamique, qui s'enfuit avec 2 000 otages

Source: Reuters

Les Forces démocratiques syriennes, une alliance de combattants arabes et kurdes, ont vaincu les dernières poches de résistance de Daesh dans la ville de Manbij après 73 jours d'intenses combats. Les terroristes ont pris 2 000 otages dans leur fuite.

Cette alliance de combattants arabes et kurdes regroupés au sein des Forces démocratiques syriennes (FDS) a pris, il y a une semaine, Manbij aux djihadistes dont un petit nombre continuait encore à combattre dans la cité, aujourd'hui totalement libérée de l'occupation du groupe terroriste. 

«En se retirant d'un quartier de Manbij, les djihadistes ont enlevé quelque 2 000 civils», selon les FDS. «Ils ont utilisés ces civils comme boucliers humains, ce qui nous a empêchés de les prendre pour cible», ont-ils ajouté.

Les djihadistes ont fui avec leurs otages vers la ville de Jarablous, un fief de l'Etat islamique (EI) situé à une quarantaine de kilomètres au nord de Manbij, près de la frontière turque.

Dans l'après-midi du 12 août, les FDS continuaient de ratisser le quartier d'al-Sireb, où les djihadistes s'étaient retranchés devant la leur progression.

Manbij était un bastion de l'EI sur sa route de ravitaillement entre la Turquie et Racca, siège de facto de son califait en Syrie.



Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales