Düsseldorf : des manifestants kurdes occupent un studio de la radio publique (VIDEOS)

© Wikipédia

Un groupe de 30 militants kurdes ont occupé durant près de deux heures les studios de West German Broadcasting (WDR) à Düsseldorf, le 11 août au soir, a indiqué la police locale. Ils se sont réunis pour protester contre la répression en Turquie.

Les manifestants ont brandi des affiches et scandé des slogans pro-kurdes dans le but d'attirer l'attention des journalistes sur la situation politique en Turquie, ont précisé les autorités locales. 

Selon le personnel de la radio, les manifestants se sont conduits de manière pacifique et ont quitté les studios lorsqu'un membre du personnel le leur a demandé. Aucun incident n'a été déploré.

Le gouvernement turc a été critiqué à l'échelle internationale pour sa répression dans les zones kurdes du sud-est du pays en réponse à des attaques meurtrières perpétrées par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), après l'échec d'un accord de cessez-le-feu en 2015.

En juin, un groupe de députés allemands a intenté un procès pour «crimes de guerre» contre le président turc Recep Tayyip Erdogan pour son «action de répression contre la minorité kurde de Turquie». 

Par ailleurs, la section locale de l'Office fédéral allemand des migrations et des réfugiés (BAMF) a indiqué la semaine dernière une large augmentation du nombre de Kurdes ayant demandé l'asile en Allemagne. Durant les six premiers mois de 2016, il y a eu plus de demandes d'asile kurdes qu'au cours de toute l'année 2015.

La communauté kurde d'Allemagne précise qu'il pourrait y avoir une vague massive de demandeurs d'asile du Kurdistan en raison des répressions survenues en Turquie depuis la tentative de putsch du 15 juillet dernier.

«Je pense que dans le court terme, il y aura 10 000 nouvelles demandes d'asile kurdes en Allemagne. A long-terme, si [Recep Tayyip] Erdogan continue à opprimer les minorités et l'opposition démocratique, ce nombre pourrait atteindre les 100 000», a déclaré au quotidien Die Welt le chef de la communauté  kurde, Ali Toprak.

Selon lui, près de 500 000 Kurdes ont déjà dû fuir leurs foyers en raison des actions de l'armée turque dans le sud-est du pays.

En Europe, les tensions entre communautés turques et kurdes deviennent régulières. En avril, des manifestations entre pro-Kurdes et pro-Turcs avaient dégénéré dans la plupart des grandes villes allemandes. Des heurts ont même eu lieu en France, à Montpellier, où la police avait dû intervenir pour mettre un terme aux affrontements.

En Turquie, les Kurdes qui représentent 20% de la population réclament l'indépendance. Ce qui a provoqué un conflit armé qui dure depuis 1984 et qui oppose les forces turques aux rebelles du PKK, mouvement considéré comme terroriste par Ankara.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales