Londres exclut la piste radicale dans l’attaque au couteau qui a fait un mort et cinq blessés

Source: Reuters

Un homme armé d’un couteau a tué une femme et blessé cinq autres personnes à Russel Square. Le suspect – qui a été arrêté – n’était pas radicalisé, selon la police. Sa santé mentale semble être à l'origine du drame.

L’attaque à couteau s’est produite à Russell Square, dans le quartier de Camden, à 22h30 (heure locale). Un jeune homme de 19 ans a attaqué plusieurs personnes sur la place. La police, arrivée sur les lieux, a recensé six blessés. L’un d’entre eux, une Américaine d’environ 60 ans, a succombé à ses blessures peu après le drame.

La police a arrêté le suspect en utilisant un pistolet Taser. A l’heure actuelle et selon la police qui n'a pas voulu donner plus de détails, il serait retenu et sous surveillance dans un hôpital.

Après l’attaque, des unités de police ont été déployées en renfort dans le quartier. Le service des ambulances de Londres s’est également rendu sur place.

La police de Londres n’a pas trouvé de preuves attestant de la radicalisation du suspect, une piste que les policiers n’avaient pas voulu exclure pour autant. «Les premiers éléments suggèrent que la santé mentale est un facteur important dans cette affaire, c’est l'angle principal de l’enquête», indique le communiqué de la police.

Quelques heures avant cette attaque, le chef de la police de Londres, Bernard Hogan-Howe, avait déclaré que, face à la vague d'attentats en Europe, 600 policiers armés supplémentaires seraient déployés dans les rues de la capitale anglaise.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales