Plusieurs centaines de migrants syriens arrêtés en Angleterre et au Pays de Galles en 2015

Source: Reuters

Selon les forces de police britanniques, c'est près de 900 infractions, crimes et délits qui auraient été commis par des migrants syriens durant l'année 2015 au Pays et Galles et en Angleterre, notamment des cas de viol et de maltraitance d'enfants.

C'est le journal britannique The Sun qui révèle ces chiffres : en 2015, 897 infractions ont été commises par des migrants syriens, en Angleterre et au Pays de Galles. 
Des cas de viols, de menaces de mort et de maltraitances sur enfant ont été signalés par les autorités. 

Le tabloïd britannique souligne que parmi cette centaine de cas, on trouve un adolescent impliqué dans une tentative de viol sur deux adolescentes de Newcastle. Ce même adolescent syrien avait fait l'objet d'un reportage de la BBC quelques semaines plus tôt, à propos de la manière dont lui et sa famille tentaient de s'intégrer à la société britannique. 

Uniquement pour la ville de Londres, 238 personnes ont été arrêtées durant l'année 2015, dont sept pour des agressions sexuelles, deux pour viol et trois pour menaces de mort. 

Néanmoins, la majorité des arrestations relevées concernaient des entrées illégales sur le territoire britannique. 

En 2015, le Premier ministre britannique David Cameron s'était engagé a accueillir au Royaume-Uni 15 000 réfugiés syriens sur les cinq prochaines années. Il avait également annoncé le déblocage de 100 millions de livres supplémentaires pour faire face à la crise humanitaire entraînée par l'exode des Syriens, portant l'aide totale britannique à un milliard de livres (1,36 milliard d'euros). De nombreux syriens cherchent à immigrer en Grande-Bretagne. Pour beaucoup de migrants, le pays est perçu comme un véritable Eldorado, notamment grâce à un marché de l'emploi plus dynamique et plus attractif. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales