Le Conseil de Sécurité de l’ONU vote le déploiement d’une force de police au Burundi

Le Conseil de Sécurité de l’ONU vote le déploiement d’une force de police au Burundi© Andrew Kelly Source: Reuters
Le représentant français au Conseil de Sécurité, François Delattre, s'est réjoui de la décision
Suivez RT France surTelegram

Avec la volonté de mettre un terme à plus d’un an de conflit dans le pays ouest-africain, le Conseil de sécurité a décidé de déployer une force de police des Nations unies, sur une résolution proposée par la France.

La résolution a été adoptée le 29 juillet, autorisant le déploiement de quelque 228 officiers de police dans la capitale Bujumbura et dans le reste du Burundi pour une durée d’un an, renouvelable.

Le texte appelle le Secrétaire général de l’organisation, Ban Ki-moon, à s’assurer du «déploiement progressif» de la force afin que celle-ci empêche les violations des droits de l’Homme au Burundi.

«C’est un acte fort de diplomatie préventive», s’est réjoui l’ambassadeur de la France au Conseil de Sécurité François Delattre.

De son côté, le gouvernement burundais avait pourtant fait savoir qu’il n’accepterait pas plus de 50 policiers d’une éventuelle force de l’ONU.

Outre 11 votes favorables, la Chine, le Venezuela, l’Egypte et l’Angola se sont tous les quatre abstenus de donner leur voix, assurant qu’il fallait d’abord s’assurer du consentement des autorités burundaises avant de déployer la force.

Le Burundi est plongé dans le chaos depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé, en avril 2015, son intention de concourir à un troisième mandat, qu’il a finalement remporté.

Depuis lors, plus de 500 personnes ont été tuées, un rapport de l’ONU blâmant la police burundaise et d’autres milices liées au parti au pouvoir. 270 000 autres ont fui le pays.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix