Un avion espion américain effectue un atterrissage d’urgence dans l’Extrême-Orient russe

Un Boeing OC-135© Wikipédia
Un Boeing OC-135

Un vol américain d’observation en Russie prévu dans le cadre du traité international Ciel ouvert s’est terminé juste après avoir commencé : l’avion a dû atterrir en raison d’un problème technique.

L’avion espion américain OC-135B qui devait effectuer un vol d’observation en Sibérie a dû atterrir dans la ville de Khabarovsk, 40 minutes après son décollage, parce qu’une jambe du train d’atterrissage ne s’était pas encastrée dans le corps de l’appareil comme elle l’aurait dû.

Les forces de sécurité russes ont attendu l’avion sur le tarmac de l’aéroport. On ignore le nombre de personnes qui se trouvent à bord, mais l’agence de l’aviation russe Rosaviatsia a fait savoir que l’avion bénéficiait du statut de vol «K», ce qui signifie que l’appareil pouvait transporter des personnes protégées.

L’avion espion américain effectue des vols d'observation en Russie entre le 25 et le 30 juillet, dans le cadre du traité international Ciel ouvert.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales