Coup d’Etat en Turquie : il doit «se mêler de ses affaires», lance Erdogan à Jean-Marc Ayrault

- Avec AFP

Source: Reuters

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a répondu abruptement aux critiques du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, sur les purges qui secouent la Turquie après la tentative ratée de coup d'Etat du 15 juillet.

«Il devrait se mêler de ses affaires», a déclaré Recep Tayyip Erdogan dans une interview à la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera. «Est-ce qu'il a l'autorité pour faire ces déclarations à mon propos ? Non, il ne l'a pas. S'il veut une leçon de démocratie, nous pouvons aisément la lui donner», a poursuivi le président turc.

Le chef de la diplomatie française avait réclamé, le 17 juillet, le respect de l'Etat de droit en Turquie, refusant tout «chèque en blanc à Monsieur Erdogan», qui a lancé une importante purge au sein de l'appareil d'Etat dès le lendemain de la tentative de putsch.

Jean-Marc Ayrault avait estimé qu'il «fallait condamner le coup d'Etat en Turquie, c'est la moindre des choses». Mais «nous voulons que l'Etat de droit fonctionne pleinement», avait-il ajouté.

Lire aussi : De nombreux incidents en France après la tentative de coup d'Etat en Turquie (VIDEOS)

«Il ne faut pas faire de purges. Ceux qui ont porté atteinte à la démocratie doivent pouvoir être poursuivis dans le cadre de l'Etat de droit», a répété le ministre français des Affaires étrangères.

Les vastes purges engagées en Turquie ont suscité de nouvelles critiques le 20 juillet, émanat cette fois de Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel. «Presque quotidiennement, de nouvelles mesures sont prises, qui sont contraires à un mode d'action respectant l'Etat de droit», a déploré l'intéressé. Les estimations font apparaître que, depuis le 16 juillet, plus de 35 000 militaires, policiers, magistrats, et fonctionnaires ont été suspendus ou arrêtés en Turquie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales