Suède : une vidéo montrant un chauffeur de bus passer à tabac un migrant fait polémique

Mohammed, frappé et insulté par un chauffeur de bus en Suède, se dit très choqué
Mohammed, frappé et insulté par un chauffeur de bus en Suède, se dit très choqué

Un demandeur d’asile syrien a été frappé et insulté par un chauffeur de bus de l’île d’Oland après une dispute entre les deux hommes. Le conducteur aurait refusé de laisser monter le réfugié.

Nous sommes le 19 juillet. A l’aube. La petite île d’Oland, située sur la côté est suédoise, est encore à moitié endormie, calme. Pourtant, c’est une scène bien violente à laquelle les habitants vont assister. Mohammed, demandeur d’asile syrien, raconte avoir voulu prendre le bus de 6h15 pour Borgholm. Se faisant griller la politesse par un autre réfugié, il déclare que le chauffeur lui a fermé les portes du bus au nez. Il se fait alors déposer à un autre arrêt par un voisin.

Finalement dans l'engin, Mohammed décide de prendre une photo du chauffeur qu’il accuse de régulièrement refuser l’accès de son bus aux demandeurs d’asile.

C’est au moment de rejoindre l’arrêt suivant que le conducteur décide de lui rendre la pareille. Fou de rage à cause du geste de Mohammed qui se couvre le visage, il attrape alors le réfugié par les vêtements et se met à le frapper violemment tout en l’insultant : «Je vous hais sales porcs !» L’incident est filmé par un passager et il faut l'intervention des occupants du bus pour que le règlement de compte cesse. Depuis, la vidéo tourne sur les réseaux sociaux. Et elle circule beaucoup. Le 20 juillet, en début de soirée, elle avait été visionnée plus de 55 000 fois.

«Je me sens humilié»

Mohammed se dit très choqué. Ayant fui la Syrie après que ses frères aient trouvé la mort, il est arrivé en Suède en octobre 2015. Ce qu’il qualifie d’attaque injustifiée lui a valu un passage à l’hôpital le soir même.

Dans des propos rapportés par The Local, il s’explique : «Je ne sais pourquoi ou comment ceci s’est passé. Je ne m’attendais pas à ce qu’une chose pareille m’arrive en Suède. Je me sens vraiment humilié. Je ne comprends toujours pas. J’ai quitté la Syrie pour éviter de me faire tuer ou battre et je me retrouve battu en Suède. C’est choquant.»

Mohammed refuse cependant de faire des amalgames et se montre reconnaissant envers les Suédois. «Je ne veux pas que cette affaire soit utilisée pour montrer les Suédois comme des gens racistes, xénophobes et quoi que ce soit. Je ne veux pas qu’on généralise. Les Suédois ne sont pas un mauvais peuple et ils ont déjà aidé beaucoup de réfugiés», a-t-il souligné.

Le chauffeur a été suspendu

La compagnie de bus Nobina est gênée. Elle a tenu à s’exprimer via l’un de ses portes-paroles : «J’ai seulement vu la vidéo mais c’est incroyablement tragique et difficile à regarder. Bien évidemment, c’est inacceptable et nous ne cautionnons pas.» Le chauffeur a été suspendu et une enquête interne a été lancée.

L’attaché de presse Eric Steijer s’est à confié à The Local : «Le supérieur du chauffeur a pu le contacter mais je n’ai pas les détails de leur conversation. C’est important pour nous d’enquêter et de bien faire les choses dès le départ.» Il affirme que la compagnie souhaite entrer en contact avec Mohammed pour lui présenter ses excuses.

Le conducteur du bus a également signalé l’incident à la police. Il dit avoir reçu un coup sur le bras durant l’altercation.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales