Les Pokémon envahissent la planète : même le président israélien y joue !

© Capture d'écran de la page de Facebook de Reuven Ruvi Rivlin

L’application de réalité augmentée Pokémon Go conquiert le monde, s’invitant dans les endroits les plus insolites. Après le musée de l'Holocauste, les internautes ont été choqués par la présence de «Meowth» dans le bureau du président israélien.

Le président israélien, Reuven Ruvi Rivlin, a partagé sur sa page de Facebook une capture d’écran du jeu Pokémon Go, avec un Meowth au beau milieu de son bureau - ce qui n’a pas manqué d’impressionner les amateurs de ce jeu. Les internautes avaient du mal à en croire leurs yeux : un homme politique, âgé de 77 ans, y joue aussi !

Pendant quatre heures, le post a accumulé plus de 32 100 «J’aime» et a été partagé 4 615 fois.   

Depuis le lancement officiel de l’application, qui a eu lieu le 6 juillet, la valeur marchande de la société Niantic Labs’ Partner s’est élevée à 6,8 millions d’euros. En l’espace d’une seule semaine, Pokémon Go a été téléchargé un million fois.

Le but de ce jeu est de trouver une des petites bestioles et de l’attraper avec un ballon virtuel.  Selon le journal américain The Washington Post, de nombreux joueurs se sont déjà blessés en oubliant de regarder où ils mettaient les pieds, les yeux rivés à l’écran de leur smartphone. 

Les amateurs du jeu choisissent souvent des endroits assez peu appropriés pour courir après les Pokémon. Les soldats américains, par exemple, y jouent sur les champs de bataille en Irak. Un autre joueur a été surpris en train de s’amuser dans les bâtiments d’un mémorial de la Shoah.

Lire aussi : Irak : parti combattre Daesh, un volontaire américain joue à Pokémon Go sur le front

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales