Forbes : Washington ferait mieux de suivre l’exemple d’Ankara et renouer des relations avec Moscou

Source: Sputnik

Soulignant que les Etats-Unis sont responsables de la dégradation des relations avec la Russie, le bihebdomadaire Forbes recommande à Washington de mettre fin à la «guerre froide» avec Moscou et rétablir le dialogue, comme l’a fait Ankara.

«Un conflit entre Moscou et Ankara à propos de la guerre civile en Syrie serait une folie. Un tel combat résulterait en une vraie catastrophe si les Etats-Unis et l’OTAN s’y engagent. Maintenant, c’est au tour de l’Amérique et de la Russie de renouer des relations normales», lit-on dans l’article du magazine économique américain Forbes.

Selon le magazine, l’administration Obama pourrait prendre comme exemple le cas de la Turquie et faire à son tour des concessions. Ankara a en effet réussi à apaiser les tensions avec Moscou apparues après qu’un Su-24 russe a été abattu par un avion de chasse turc au-dessus de la Syrie en novembre dernier, cela veut dire qu’un tel rétablissement est possible également pour les Etats-Unis, laisse présager Forbes

Lire aussi : les USA auraient fait des concessions à la Russie sur la Syrie, selon le cabinet fantôme de la CIA

L’auteur de l’article a estimé que les Etats-Unis provoquent le plus souvent eux-mêmes la Russie. Il cite l’absorption par l’OTAN des ex-pays membres de l’Union soviétique et son expansion près des frontières russes, qui ne peuvent être considérées autrement qu’«hostiles» par Moscou. De plus, l’OTAN est intervenue en Ukraine et a aidé à renverser le président légitime qui entretenait alors des relations chaleureuses avec la Russie.

«On peut imaginer la réaction de Washington dans le cas où la Russie agirait de la même manière au Mexique», a-t-il noté, qualifiant de «compréhensible» l’attitude de Moscou. Estimant évident que la Russie «ne planifie pas une attaque sur l’Europe, sans parler des Etats-Unis», l’auteur a estimé que le président russe souhaitait simplement assurer la sécurité de ses frontières et que son pays soit traité avec respect.

Evoquant les intérêts communs des deux pays, l’auteur a indiqué qu’en effet il y a plusieurs domaines où Washington et Moscou pourraient coopérer, notamment la Syrie, la Corée du Nord, l’Iran, la Chine et le terrorisme international, souligne le magazine.

Les relations entre la Russie et l’Occident se sont détériorées à cause de la situation en Ukraine. A la fin du mois de juillet 2014, l’Union européenne et les Etats-Unis ont commencé à imposer des sanctions économiques à la Russie, tandis que le Kremlin a indiqué à plusieurs reprises ne pas s’immiscer dans un conflit interne à l’Ukraine.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales