26 morts, principalement des étrangers, dans la prise d’otages revendiquée par Daesh au Bangladesh

© @aletweetsnews

26 personnes, dont 20 civils et six terroristes, sont mortes dans la prise d’otages dans un restaurant dans la capitale bangladeshie de Dacca. L’attaque a été revendiquée par Daesh.

Des échanges de tirs ont eu lieu entre la police locale et des hommes armés au niveau d’un restaurant populaire auprès des étrangers, the Holey Artisan, dans le quartier des ambassades de la capitale du Bangladesh, a rapporté Reuters. De nombreux clients sont retenus en otage, on dénombrerait deux policiers morts et 35 blessés.

L’attaque a été menée par un groupe composé d’au moins neuf personnes, selon un média local. Ils ont pénétré dans le restaurant à environ 21h20 (heure locale) et auraient ouvert le feu et lancé des grenades. Un employé de cuisine qui a réussi à s’échapper du bâtiment a indiqué que les assaillants criaient «Allah Akbar».

«Ils ont fait exploser plusieurs bombes artisanales, déclenchant une panique générale. J’ai réussi à fuir dans la confusion», a-t-il ajouté, dans des propos rapporté par le Hindustan Times.

L'EI a rapidement revendiqué la fusillade et une prise "d'otages", a annoncé l'agence Amaq, liée à l'organisation jihadiste. "Des commandos de l'Etat islamique attaquent un restaurant fréquenté par des étrangers dans la ville de Dacca, au Bangladesh", a affirmé Amaq dans un communiqué relayé sur les réseaux sociaux.

L'attaque a fait "plus de 20 morts de différentes nationalités", a ajouté Amaq, précisant que "les commandos ont pris des otages dans le restaurant Artisan".

Selon le responsable du restaurant Sumon Reza, qui a réussi à s’échapper, une vingtaine d'étrangers auraient été pris en otages.

Quelques clients ont réussi à s'échapper, mais la police a indiqué qu'un certain nombre - non précisé - étaient encore retenus à l'intérieur de l'établissement plusieurs heures après l'assaut.

Un responsable officiel bangladeshi, qui a requis l'anonymat, a confirmé à l'AFP que plusieurs personnes, dont un ressortissant italien, étaient encore retenues dans le restaurant tard dans la soirée.

L'ambassadrice de France Sophie Aubert a souligné que ce restaurant était "très populaire" parmi les diplomates et autres étrangers à Dacca. "Nous sommes très préoccupés du fait qu'il y a quelques otages à l'intérieur", a-t-elle confié à l'AFP.

Les alentours du restaurant ont rapidement été bouclés par d’importants effectifs de police, ainsi que des membres d’un bataillon des forces spéciales. Une opération de sauvetage est en cours de préparation.

La situation «parait assez mauvaise», selon un témoin qui habite dans le quartier haut de gamme de Gulshan, non loin de la scène de l’attaque, qui s’est confié à Reuters. Cette zone abrite de nombreuses organisation non gouvernementales et des ambassades, dont celle des Etats-Unis.

Le Bangladesh est frappé par une vague de meurtres de défenseurs de la laïcité, d'intellectuels et de membres de minorités religieuses, imputés à des groupes jihadistes, et qui a fait plus de 50 morts en trois ans.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales