Nouveau scrutin présidentiel en Autriche : Hofer confie à RT qu'il veut «convaincre la population»

Le candidat du FPÖ Norbert Hofer© Capture d'écran Twitter
Le candidat du FPÖ Norbert Hofer

La Cour constitutionnelle autrichienne a annoncé l'invalidation du résultat de la présidentielle qui a vu l'écologiste Alexander Van der Bellen battre de peu Norbert Hofer en mai, en raison d'irrégularités dans le dépouillement de certains suffrages.

Interrogé par RT, le candidat du FPÖ a affirmé que «beaucoup d'erreur ont été commises [...] au cours de cette élection» en qu'en conséquence il n'était pas possible de «garantir que le résultat qui a été annoncé corresponde au résultat réel». Norbert Hofer a déclaré que la campagne électorale du parti recommencerait le mois prochain, afin de «convaincre la population» que les idées du FPÖ sont les bonnes». «J’espère que je pourrais persuader les gens que j’ai de bonnes réponses pour l’avenir» a-t-il conclu. Cette nouvelle élection se déroulera «idéalement à la fin septembre, début octobre» selon son concurrent Alexander Van der Bellen.

La décision d'annulation du scrutin est sans précédent et valide le recours déposé par le parti nationaliste autrichien. Heinz-Christian Strache, le dirigeant du FPÖ, a d'ailleurs partagé sur les réseaux sociaux la vidéo de la décision des juges autrichiens, suivie de commentaires victorieux des supporters du parti.

«Cette décision est destinée à renforcer la confiance dans notre Etat de droit et dans la démocratie»

Le deuxième tour de l'élection «doit être de nouveau organisé dans toute l'Autriche», a annoncé Gerhart Holzinger, président de la plus haute juridiction du pays lors de la lecture de la décision. «Cette décision est destinée à renforcer la confiance dans notre Etat de droit et dans la démocratie», a ajouté le juge, expliquant que cette annulation ne faisait «ni gagnant, ni perdant».


L'enquête et les auditions de la Cour ont permis de confirmer que plusieurs dizaines de milliers de bulletins provenant du vote par correspondance avaient été dépouillés de façon irrégulière, soit en dehors des heures légales, soit par des personnes non habilitées, une pratique jusque là largement tolérée. Le dépouillement de ces votes n'était autorisé qu'à partir de 9h le lundi 23 mai, mais certains bureaux avaient débuté plus tôt.

Le candidat écologiste, qui l'avait emporté avec 50,3% des voix, devait prendre ses fonctions le 8 juillet. L'intérim à la tête de l'Etat sera lui assuré par la présidence de la chambre basse du parlement c'est-à-dire par la présidente et les deux vice-présidents, dont le candidat Norbert Hofer fait partie.

Créé en 1956, le FPÖ a déjà fait partie de deux gouvernements de coalition, dans les années 1980 et au début des années 2000. Euro-sceptique, cette formation politique a été récemment été renforcée par la crise migratoire traversée par le continent européen ainsi que par les directives de Bruxelles en matière de gestion des flux de réfugiés.

Lire aussi : Autriche/présidentielle : recours du parti anti-immigration contre le résultat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales