Un avion F16 marocain aurait été abattu par des rebelles houthis yéménites

Un F16 marocain (capture d'écran d'une vidéo de Youtube)
Un F16 marocain (capture d'écran d'une vidéo de Youtube)

Les rebelles chiites houthis ont revendiqué l’élimination d’un chasseur F16 marocain participant à l’opération aérienne de la coalition arabe au Yémen.

Al Maseera, une chaîne de télévision contrôlée par les insurgés, a diffusé une vidéo qui montre les débris de l’avion F16. «Les forces d’autodéfense aériennes tribales ont abattu un avion de combat au-dessus de Wadi Nachour, à Sanaa», la chaîne a-t-elle titré. La vidéo montre également un combattant jubilant près de l’avion abattu.

Les Houthis affirment que l’avion a été abattu par un missile sol-air, ce qui n’a pas été confirmé par la partie marocaine.

Les Forces armées royales du Maroc, qui font partie de la coalition internationale formée par l’Arabie saoudite pour mater l’insurrection houthie au Yémen, ont reconnu dans une déclaration qu’un avion F16 qui participait à l’opération avait disparu.

«Un des avions F16 des Forces armées royales mis à la disposition de la coalition […] en vue de restaurer la légitimité au Yémen a disparu dimanche vers 6h, heure locale», lit-on dans la déclaration.

Cependant, le Maroc n’a pas confirmé la véracité de la vidéo diffusée par Al Maseera.

Le ministère de la Défense de l’Arabie saoudite a annoncé plus tard que l’avion avait été localisé, sans préciser le lieu du crash ni la condition du pilote.

La disparition de F16 pourrait mettre en péril la trêve humanitaire de cinq jours prévue à partir de mardi. Lorsque les forces houthistes ont accepté la proposition de trêve de l’Arabie saoudite, le colonel saoudien Sharaf Luqman avait annoncé que toute violation du cessez-le-feu engendrerait une réponse militaire.

En savoir plus : Les Houthis yéménites acceptent le cessez-le-feu proposé par l’Arabie saoudite

Cependant, mardi matin, la coalition internationale n’a pas manqué de mener de nouvelles frappes aériennes contre la capitale yéménite Sanaa, contrôlée par les rebelles juste quelques heures avant l’entrée en vigueur du cessez-le-feu.

A la fin de la septième semaine de l’opération aérienne internationale contre les milices chiites, le bilan des hostilités dressé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est de 1 250 morts et 5 044 blessés. Cependant, les chiffres réels peuvent être encore plus élevés selon les estimations des organisations locales.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales