Poutine : «la lutte pour les ressources s'intensifie et certains ne respectent pas les règles»

Source: Reuters

Lors d'une réunion avec les ambassadeurs russes et étrangers, Vladimir Poutine a déclaré que les risques de conflits se multipliaient dans le monde à cause de la course effrénée pour le contrôle des ressources naturelles que se livrent les Etats.

Selon le Président russe, l'OTAN ne cesse de perturber l'équilibre entre les différentes puissances mondiales mais la Russie «ne tombera pas dans cette spirale militariste et belliciste».

«Nous avons constaté des efforts permanents de la part de certain de nos partenaires pour maintenir une forme de monopole de la domination sur le plan géopolitique. Ils usent et abusent de siècles d'expérience dans la manipulation, la répression, opposants leurs rivaux les autres. Ils conjuguent cette stratégie aux moyens économiques, financiers, médiatiques les plus moderne».

Pour Vladimir Poutine, on retrouve ces méthodes dans «l'ingérence dans la politique intérieure d'autres pays, provoquant des conflits régionaux et déclenchant des soit-disant "révolutions colorées"»

«Les terroristes, les fondamentalistes religieux comme les nationalistes d'extrême droite peuvent n'être que des hommes de main et des pions dans la réalisation de ces objectifs, a estimé le président russe.

«Nous pouvons déjà voir les conséquences directes de ces politiques désastreuses près de nos frontières», a-t-il déclaré, faisant référence conflit dans l'est de l'Ukraine.

«Je suis convaincu que seuls le dialogue et la coopérations peuvent contribuer à stabiliser la situation» a aussi affirmé Vladimir Poutine, ajoutant qu'il est nécessaire de construire un «ordre mondial équitable basé sur les principes de sécurité et basé sur une responsabilité».

Moscou est toujours ouvert pour une «coopération étroite avec les Etats-Unis sur les questions internationales» selon Valdimir Poutine. Cependant, la Russie ne peut accepter un partenariat avec Washington, si simultanément les autorités américaines «multiplient les pressions et les sanctions à notre égard»

«Nous sommes pour un partenariat d'égal à égal qui respecte les intérêts des deux parties».

La Russie et le Brexit

Le Président de la fédération de Russie a estimé que la surprise que représente la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne sera un traumatisme qui «hantera la Grande-Bretagne pendant de nombreuses années» et que ses effets politiques se feront ressentir «pendant longtemps». Mais selon Vladimir Poutine, la déstabilisation des marché mondiaux après les résultats du référendum n'est qu'un épiphénomène et rapidement, les cours devraient se stabiliser. 

Une déclaration assez similaire à celle qu'il avait tenu le 25 juin dernier, lors du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai à Tachkent, en Ouzbékistan. Vladimir Poutine avait alors déclaré «Le Brexit ne conduira pas à une catastrophe mondiale. Certes, nous allons suivre la situation et si nécessaire ajuster à la fois notre politique économique et nos relations avec les partenaires européens».

Cependant, le président russe a tenu a rappelé que le Brexit était un choix souverain du peuple britannique, et «qu'en aucune manière les autorités russes ne se mêlent de ce vote», en référence aux allégations du Premier ministre britannique David Cameron qui affirmait que «Poutine serait enchanté si le Royaume-Uni quittait l'UE».

Enfin, Vladimir Poutine a appelé les diplomates russes à résister au discours des médias occidentaux : «nous devons contrebalancer le monopole de l'informations que détiennent actuellement les médias occidentaux, en soutenant les médias russes travaillant actuellement à l'étranger».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales