Les cinq déclarations les plus mémorables de Jean-Claude Juncker (VIDEOS)

© Francois Lenoir Source: Reuters

Le président de la Commission européenne est connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche et laisser son auditoire bouche-bée par sa franchise. RT France a sélectionné les cinq déclarations les plus marquantes.

«Pourquoi êtes-vous ici ?»

Lors d’une session au Parlement européen, le 28 juin 2016, pour discuter des conséquences du Brexit, Jean-Claude Juncker avait déclaré : «L’Europe doit respecter la démocratie britannique et la manière dont elle l’a exprimée». Nigel Farage, le leader du parti anti-européen Ukip, avait alors applaudi avec enthousiasme, après quoi le président de la Commission européenne lui fit remarquer : «C’est la dernière fois que vous applaudissez ici», avant d'ajouter : «Et dans une certaine mesure, je suis surpris que vous soyiez ici, vous vous battiez pour sortir, le peuple britannique a voté pour la sortie. Pourquoi êtes-vous ici ?».

 «Salut dictateur !»

Cette salutation remonte à juillet 2015, lorsque Jean-Claude Juncker avait accueilli au sommet de Riga, où se réunissaient les 28 dirigeants de l’UE, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban. Selon le porte-parole du PM, celui-ci aurait répondu «Salut Grand-duc», faisant allusion au Grand-Duché de Luxembourg, pays duquel il a été Premier ministre de 1995 à 2013.

«Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens»

Jean-Claude Junker a été l’un des seuls à avoir reconnu les imperfections antidémocratiques de l’édifice communautaire qu’est l’Union européenne, après la victoire de Syriza en Grèce, le 25 janvier 2015. «Dire que tout va changer parce qu’il y a un nouveau gouvernement à Athènes, c’est prendre ses désirs pour des réalités. […] Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens».

 «Quand les choses se corsent, il faut mentir»

«Je suis prêt à être insulté pour ne pas être suffisamment démocratique, mais je veux être sérieux… Je suis pour le secret, les débats sombres», avait déclaré le président de la Commission européenne en s’exprimant sur la politique monétaire de l’Union européenne en 2011. Il avait expliqué qu’une telle stratégie permettait d’éviter de dangereuses manœuvres sur les marchés financiers. Jean-Claude Juncker avait par ailleurs ajouté qu’il avait souvent menti dans sa carrière afin d’empêcher la propagation de rumeurs qui risquaient d’alimenter la spéculation.

 «Nous savons tous quoi faire, nous ne savons seulement pas comment être réélu après l’avoir fait»

En 2007, Jean-Claude Juncker, alors président de l’Eurogroupe, s’était exprimé sur la politique économique de l’euro zone et la démocratie, à l’égard desquelles sont honnêteté en avait surpris plus d’un.

Bonus !

Pour finir en beauté, quoi de mieux que des petites paires de gifles distribuées par le président de la Commission européenne pour accueillir les dirigeants européens au sommet du partenariat entre l’UE et les pays de l’Est, qui s’était tenu les 21 et 22 mai en Lettonie.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales