Washington demande à l’OTAN de rembourser partiellement l’extension de sa campagne en Afghanistan

Source: Reuters

Le Pentagone discutera avec ses alliés lors du sommet de l’OTAN à Varsovie le financement supplémentaire des militaires et des policiers en Afghanistan d’ici à 2020. D’après les estimations, 15 milliards de dollars sont requis.

D’après les révélations du Washington Post, la majeure partie des fonds nécessaires serait allouée par les Etats-Unis qui se déclarent prête à dépenser 10,5 milliards de dollars. Il reste cependant encore 4,5 milliards à être encore recueillis. Selon le Pentagone, tout l’argent sera attribué aux forces de sécurité qui se trouvent maintenant en Afghanistan.

Le 15 juin, Washington, qui comptait réduire des effectifs militaires déployés en Afghanistan pour l'année prochaine, a annoncé ses intentions de réexaminer ce plan car «la lutte contre les Talibans n’était pas encore finie».

Auparavant, Barack Obama prévoyait de ramener le corps expéditionnaire américain de 9 800 à 5 500 hommes à la fin de son mandat, qui s'achèvera en janvier 2017.

«Le président a indiqué à plusieurs reprises [...] qu'il était prêt à examiner la présence américaine en Afghanistan en fonction des circonstances et il est censé le faire à la fin de l'année. Il s'est dit prêt à le faire», a expliqué le secrétaire américain à la Défense Ash Carter.

Lire aussi : Le chef d'Al-Qaïda fait allégeance au nouveau leader des talibans

Depuis 2001, les Etats-Unis, ainsi que ses alliés au sein de l’OTAN ont déjà investi plusieurs milliards de dollars. Mais les Talibans gagnent à nouveau du terrain, notamment dans les grandes villes, et les pays européens craignent notamment un nouvel afflux de réfugiés.

Néanmoins, les Etats membres de l'OTAN ont décidé de conserver leurs bases régionales et plusieurs d'entre eux se sont engagés à maintenir une présence militaire l'année prochaine, ce qui devrait faciliter le maintien sur place des forces américaines.

«Avec une présence régionale, nous allons continuer à conseiller, à entraîner et à aider les forces nationales afghanes parce que nous sommes décidés à aider les Afghans», a déclaré le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg.

Le mouvement radical taliban a renforcé son influence à l'issue de l'opération de l'OTAN en Afghanistan, ce qui n'a fait qu'aggraver la situation dans ce pays. A l'heure actuelle, on estime à plus de 60 000 le nombre de combattants talibans en Afghanistan.

Lire aussi : Selon l’ONU, il n’y a jamais eu autant de victimes civiles en Afghanistan qu’en 2015

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales