Le Sénat canadien légalise l’euthanasie

Source: Reuters

L'euthanasie est désormais autorisée au Canada. Après plusieurs semaines de débats, le Canada devient l’un des rares pays où les patients atteints de maladies incurables peuvent désormais choisir de mettre fin à leur vie.

Le 17 juin,  le Sénat canadien a adopté la légalisation de l’aide médicale à mourir. Cédant aux pressions du gouvernement libéral du Premier ministre Justin Trudeau qui avait préparé le projet de loi sur l’autorisation de l’euthanasie, 44 sénateurs ont voté en sa faveur, 28 contre.

La loi adoptée autorise de procéder à une euthanasie uniquement sur des individus psychologiquement sains, qui éprouvent des souffrances insupportables et uniquement dans des cas où la mort est «raisonnablement prévisible». 

La polémique autour de l’autorisation de l’euthanasie ne date pas de cette année. Il y a 18 mois, la Cour Suprême avait déjà permis aux citoyens canadiens qui éprouvaient des souffrances insupportables à demander aux médecins de mettre fin à leurs jours, mais les médecins canadiens craignaient qu’ils ne s'exposent à des poursuites car la loi n’était pas approuvée par le Parlement. 

Les premières négociations sur l’autorisation de l’euthanasie  ont commencé en 2010 quand Kay Carter, âgée de 89 ans, atteinte de sténose du canal rachidien lombaire, a demandé à sa fille et à son gendre de l'aider à se rendre dans une clinique d'aide au suicide en Suisse. La malade a jugé sa condition intolérable, car elle souffrait de perte de mobilité et de douleurs croissantes, mais ses fonctions cognitives n’étaient pas affectées. Revenue de Suisse, la fille de Kay Carter, Lee, a déposé une requête. En février 2015, la Cour suprême a levé l'interdiction d'une aide médicale à l'euthanasie d'individus souffrant d'une maladie incurable et éprouvant des souffrances insupportables, car elle violait l’article 7 de la Charte canadienne des droits et libertés.

Maintenant, pour entrer en vigueur, la loi doit recevoir la «sanction royale» du gouverneur général, représentant de la reine Elizabeth II, chef de l’Etat canadien, David Lloyd Johnston, qui n’est qu’une formalité.

A l’heure actuelle, le suicide médicalement assisté est légal en Suisse et dans plusieurs Etats américains comme le Montana, l'Oregon ou le Vermont. L'euthanasie, qui diffère du suicide car le patient ne se donne pas la mort lui-même, est autorisée en Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales